Les Etats-Unis, nouvel eldorado

  • Les Etats-Unis, nouvel eldorado
    Les Etats-Unis, nouvel eldorado
Publié le , mis à jour

Les États-Unis ont une véritable passion pour les Jeux Olympiques, portés par une fédération, TeamUSA, richissime et influente. L’arrivée du rugby à Rio n’a pas laissé les Américains insensibles qui tendent les bras à World Rugby et multiplient les initiatives pour être bientôt une nation forte sur la planète ovale.

Depuis l’annonce du retour du rugby aux Jeux Olympiques, les États-Unis ont mis en place une véritable politique pour être certains de qualifier leurs équipes, masculines et féminines, pour le tournoi de Rio. Sport amateur jusque-là, TeamUSA, la richissime et influente fédération olympique américaine, a permis aux équipes nationales de se structurer. Hommes et femmes seront donc au Brésil au mois d’août. L’équipe masculine réalise d’ailleurs un très bon début de saison et occupe la septième place sur le circuit mondial. La formation emmenée par le terrible Carlin Isles s’est toujours qualifiée pour les quarts de finale de Cup lors des quatre premières étapes, proposant un jeu basé sur la vitesse et le contournement. Cette sélection s’est d’ailleurs constituée avec le renfort d’ancien sprinteurs. Peu à l’aise sur la pelouse lors de leurs premiers tournois internationaux, ils progressent de manière fulgurante. Chez les filles, la première étape de Dubaï a été catastrophique mais elles ont rectifié le tir à Sao Paulo pour le deuxième rendez-vous de la saison en se hissant en demi-finales, éliminant au passage les Anglaises. Des résultats qui permettent aujourd’hui de faire naître des vocations. Les championnats universitaires, auxquels sont très attachés les Américains, commencent à rencontrer un franc succès. Un nouvel engouement visible lors des étapes des World Series puisqu’ils accueillent à Las Vegas une étape du circuit mondial masculin mais aussi une étape du circuit féminin. Elle aura lieu à Atlanta les 8 et 9 avril.

La Coupe du monde en 2018

Populariser le rugby à VII est une priorité de la Fédération américaine qui a tout mis en œuvre pour obtenir l’organisation de la prochaine Coupe du monde de la discipline. Celle-ci aura lieu en 2018 à San Francisco. La dernière édition avait eu lieu à Moscou en 2013. Initialement prévue tous les quatre ans, la Coupe du monde a été décalée à 2018 pour être l’événement majeur entre deux rendez-vous olympiques. La Fédération américaine a convaincu World Rugby de lui confier l’organisation de ce mondial, le premier après les Jeux Olympiques. Il est donc capital de réussir cet événement pour maintenir, voire consolider, les bienfaits médiatiques du premier tournoi olympique pendant quatre ans. « Nous voulons remercier World Rugby d’avoir accepté notre offre et de nous amener cet événement exceptionnel aux États-Unis », a d’ailleurs déclaré le président de la Fédération Nigel Melville, « Nous avons travaillé dur pour rendre ce rêve réel et il s’est réalisé. L’intérêt pour le rugby croît à une vitesse spectaculaire aux États-Unis, on peut s’en apercevoir au niveau des jeunes, des lycéens, au niveau de la qualité du rugby universitaire et par les performances de nos équipes masculines et féminines. Accueillir la Coupe du monde va nous permettre de franchir un nouveau cap et de continuer à promouvoir cette discipline auprès des fans. »

Nicolas Augot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?