MMArena : Paris veut doubler la mise

  • MMArena : Paris veut doubler la mise
    MMArena : Paris veut doubler la mise
Publié le / Mis à jour le

Pour la troisième fois de son histoire, le Stade Français va délocaliser une rencontre au MM Arena du Mans. Il s’agit de la 25e journée du Top 14, le 28 mai, face à Agen. Mais le club de la capitale pourrait bien y disputer une seconde rencontre avant la fin de cette saison…

Entre la MMArena et le Stade français, c’est déjà une longue histoire. Le club de la capitale avait déjà affronté le SU Agen au Mans en 2012. Il rééditera l’expérience le 28 mai prochain pour la 25e journée du Top 14, toujours face à Agen. Ce sera donc la troisième délocalisation du club parisien au Mans puisque les Stadistes y avaient également affronté les Italiens de Prato en Challenge européen en décembre 2012. À l’époque, Thomas Savare, le président du Stade Français, avait promis au maire de la ville Jean-Claude Boulard, de revenir avec le Bouclier de Brennus si toutefois son équipe redevenait Champion de France. Ce sera donc chose faite le 28 mai prochain. Le capitaine du Stade Français Sergio Parisse s’est dit « ravi » de retrouver le MMArena. « C’est toujours un honneur et un plaisir de représenter notre club lors des délocalisations organisées. On espère être prêts pour donner un beau spectacle à nos supporters. » Le deuxième-ligne Pascal Papé a lui de son côté souligné le bon accueil de la ville du Mans. « On avait passé une bonne soirée dans votre ville. On espère connaître à nouveau ces sensations. »

Des sensations que le Stade français pourrait bien vivre avant même cette date du 28 mai. Et pour cause. En cas de qualification pour les demi-finales de la Champions Cup, le Stade français pourrait bien disputer sa demi-finale européenne à la MMArena, lors du week-end des 23 et 24 avril. Evidemment, le conditionnel s’impose encore pour quelques semaines. Il faudra d’abord aux Parisiens de Gonzalo Quesada s’imposer sur la pelouse de Leicester le 10 avril prochain pour décrocher cette qualification. Ensuite, tout dépendra du résultat de l’autre quart de finale entre le Racing 92 et le RC Toulon. Le règlement de l’EPCR est ainsi fait que l’avantage de recevoir en demi-finale est offert au club s’imposant à l’extérieur lors des quarts de finale. Tant et si bien que si les joueurs du président Lorenzetti, qui reçoivent Toulon, s’imposent lors de ce quart de finale, ils devront se déplacer au Mans pour défier le Stade français.

Arnaud Beurdeley
Voir les commentaires
Réagir