Honneur : Sages comme des images

  • Honneur : Sages comme des images
    Honneur : Sages comme des images
Publié le , mis à jour

Après les incidents du match aller, le derby de l’Allier a été d’une correction parfaite. Une rencontre où le rugby en est sorti grandi.

Le 8 novembre 2015 n’est pas une date qui va rester dans les annales du comité et encore moins dans celles du SCA Cusset et du FC Moulins. Ce jour-là, le stade Jean-Moulin s’est un peu embrasé après le coup de sifflet final. Moulins, le visiteur s’était imposé (22-19). Le retour des vestiaires avait été assez compliqué voire houleux. Dans ce vent de folie, le troisième ligne moulinois a fait l’objet d’un K.-O. qui avait nécessité son transport vers un centre hospitalier. En un mot, ce derby de l’élite régionale avait basculé dans la bêtise et l’incompréhension.

MATCH PLAISANT

Dimanche dernier, c’était la seconde manche de ce derby de l’Allier. Outre la suprématie locale, le FC moulinois jouait sur cette rencontre sa qualification pour le dernier carré de l’épreuve. Une rencontre qui avait attiré une belle petite chambrée dans les tribunes et autour de la main courante du stade Pierre-Faure. Une partie également à hauts risques, ce qui a incité le comité a confié la direction de cette rencontre à un cadre de l’arbitrage auvergnat : Akim Hadj Bachir naguère directeur de jeu en Top 14. Et pour faciliter la tâche du directeur de jeu central, deux juges de touches, Anthony Morais et Laurent Machenaud, ont été également dépêchés sur ce derby. « Avec un tel trio, on savait que la partie allait bien se dérouler, nous avions une totale confiance », confie René Larraine, membre du comité directeur régional.

Ceux qui pensaient que ce retour allait être un copié-collé du match aller ont dû revoir leur jugement. Cette revanche fut un match propre, plaisant et d’une correction exemplaire facilitée aussi par la sagesse des dirigeants des deux clubs. « Le match aller nous a été préjudiciable, fait remarquer le président cussétois, Fabien Kerlaouazo. Sur ce match retour, j’ai tenu à ce que nous donnions une autre image du rugby cussétois. J’avais averti les joueurs et les supporters que nous allions à Moulins essentiellement pour jouer un match de rugby. Les contentieux, nous les avons laissés aux vestiaires. Il faut maintenant tourner la page de ce match aller. »

Du côté de Moulins, on retiendra que le FCM a assuré sa place dans le dernier carré et décroché son dixième succès de la saison à la faveur d’une double réalisation d’Allouache et de Kaxphong. Un score de 16-10 a ainsi scellé ce derby. Les sales gosses du match aller sont devenus sages comme des images. L’image du rugby auvergnat en sort plus que grandie.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?