En 1966, le XIII fait un carton

  • En 1966, le XIII fait un carton
    En 1966, le XIII fait un carton
Publié le / Mis à jour le

La finale de l’édition 1966 est restée dans l’histoire du stadium puisque ce fut la plus prolifique en termes de points. Carcassonne 45 – Saint-Gaudens 20

Ce jour-là, le préposé au tableau d’affichage a été particulièrement sollicité avec un score final de 45 à 20 soit soixante – cinq points marqués.

Au regard du score, Carcassonne bien maîtrisé son sujet à l’image de son ouvreur, Jean Colombies auteur de dix – neuf points et véritable électron libre de l’attaque audoise. Des Carcassonnais qui se sont donnés à cœur joie. A neuf reprises, ils ont trouvé le chemin de l’en- but adversaire. Neuf essais qui ont été l’œuvre de Jean Colombies, René Castel, Nédorezoff, Alésina, un doublé de Raynaud et d’ un triplé de Grill.

Saint-Gaudens eut toutefois la ressource d’inscrire quatre essais par Garrigue, Lecompte, Carrère et Séville, Roger Garrigue, déjà auteur d’un essai, ajouta trois transformations et un but de pénalité. Cette finale montra le retour aux premiers plans de Carcassonne qui n’avait plus goûté aux joies du titre champion de France depuis 1953. Pour Saint-Gaudens, c’était le deuxième échec en finale après celui de 1963. Son heure a fini par arriver en 1970.

Les équipes:

Carcassonne- Blanc ; Nédorezoff, Vergé (Dualé), H Castel, Raynaud ; (o) Colombies, (m) Grill ; R Castel (Escourrou) ; Barthe, Alesina ; Faletti, Ségura, Franc.

Saint-Gaudens- Carrère ; Barde, Pujol, Lecompte, Séville ; (o) Péré, (m) Garrigue ; Cabrol ; Marracq, Eugène ; Moret ( Serrano), Lavigne, Charles (Save).

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir