VII : Les Bleus condamnés à l’exploit

  • VII : Les Bleus condamnés à l’exploit
    VII : Les Bleus condamnés à l’exploit
Publié le , mis à jour

La frustration est grande après l’étape de Las Vegas, où l’équipe de France a été battue en finale du Bowl par le pays de Galles. Il faudra un exploit des Bleus à Vancouver pour sortir la tête haute de cette tournée américaine.

Rageante défaite en finale du Bowl de Las Vegas. Face au pays de Galles, nation qui ne prépare pas les Jeux Olympiques puisque l’Angleterre aura l’honneur de représenter la Grande-Bretagne à Rio, la France, battue 14 à 28, a laissé passer une occasion en or d’être tête de série pour l’étape de Vancouver. Une position qui lui aurait permis d’éviter notamment les États-Unis et la Nouvelle-Zélande ce week-end. Autant dire que les Français devront réaliser un exploit pour atteindre les quarts de finale de Cup ce week-end au Canada, d’autant plus que l’Angleterre aura aussi son mot à dire dans cette poule D très relevée. Pendant ce temps-là, les Gallois se retrouvent la poule avec l’Australie, la Russie et le Canada, a priori des adversaires plus à la portée des tricolores.

Mais ruminer ne fera pas avancer la bande du capitaine Teddy Bouhraoua, touché à un genou à Las Vegas. Les Français veulent croire en des lendemains qui chantent d’autant plus que, malgré la défaite contre le pays de Galles, ils ont noté une réelle progression dans la compétition après les deux défaites de la première journée de compétition. Mais la confiance, qui avait été anéantie après les étapes de Wellington et Sydney, semble de retour à en croire l’expérimenté Julien Candelon : « À la suite d’une tournée frustrante en Océanie, il fallait renouer avec la confiance. Le contenu des matchs a été différent, mieux même, maintenant il faut encore élever le niveau d’exigence et d’efficacité. Las Vegas a été un tournoi difficile, sur trois jours avec un groupe affaibli par les blessures et les virus qui nous ont amenés à jouer le dernier match à huit. Il y a quelques motifs de satisfaction, l’état d’esprit a été bien meilleur, les contenus offensifs aussi, maintenant il faut régler collectivement notre organisation défensive qui est perfectible, tout comme notre cohésion. Deux choses qui sont souvent liées à une stabilité au sein du groupe. Les yeux sont donc rivés sur Vancouver avec les retours de Jean-Baptiste Mazoué et Pierre-Gilles Lakafia, qui vont pouvoir apporter leur fraîcheur mentale et physique ainsi que leur enthousiasme. »

L’objectif sera de quitter le territoire nord-américain avec une place de tête de série certaine pour le prochain tournoi. Une étape mythique puisqu’il s’agira du plus grand rendez-vous de la saison sur le circuit mondial : l’étape de Hong Kong où toutes les équipes voudront briller. Pour cela, il serait bon de s’éviter une poule de la mort, comme ce week-end à Vancouver.

Nicolas Augot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?