Mohed Altrad: «Je ne suis pas un prédateur»

  • Mohed Altrad: «Je ne suis pas un prédateur»
    Mohed Altrad: «Je ne suis pas un prédateur»
Publié le , mis à jour

Le président de Montpellier, Mohed Altrad, n’est pas sous les meilleures auspices. En cause, ses manières de faire au niveau des transferts des joueurs.

Cette semaine a été mouvementée pour le MHR, mais ce n’est pas leur jeu qui a été remis en cause mais plutôt les manières que Mohed Altrad a utilisées pour s’exprimer sur les transferts de certains joueurs. Le dernier en date qui lui a valu les remarques du président d’Agen, Alain Tingaud, est le pilier Mike Tadjer. En effet encore sous contrat avec le club d’Agen, son arrivée à Montpellier a été annoncée en trombe par le président de Montpellier. Mais il affirme cependant : « Je n’ai pas été cherché Tadjer, il a été proposé par son agent. » Et lorsqu’Alain Tingaud s’en prend à Mohed Altrad sur ses manières de faire, au président montpelliérain de répliquer : « Alain Tingaud se trompe quand il parle d’un comportement de prédateur de ma part ». La totalité de l'interview qu'il nous a accordé est à lire ce vendredi dans Midi-Olympique.

Mohed Altrad commence en effet à bien se faire connaître dans le monde du rugby où son ambition suscite des jalousies. S'il recrute largement en direction de l’hémisphère Sud, il s’est aussi attaqué aux joueurs du Top 14, quitte certaines fois à à froisser d'autres clubs. Il l’avait déjà fait avec Willemse à Grenoble la saison dernière, plus récemment avec Pierre Bernard en annonçant son arrivée au MHR alors qu’il était encore sous contrat avec l’UBB. Le départ d’Alexandre Dumoulin du Racing 92 pour signer dans l’Hérault n’a lui cependant pas posé de problèmes étant donné que le joueur était en fin de contrat... Nul doute que le président Altrad va continuer à faire parler de lui. Par Jessica Fiscal

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?