La ballade irlandaise !

  • La ballade irlandaise !
    La ballade irlandaise !
Publié le , mis à jour

Les Irlandais ont déroulé (58-15) face à de courageux mais inefficaces italiens, pris à la gorge tout au long de la rencontre.

Par Pierrick Ilic-Ruffinatti

IRLANDE – ITALIE 58-15 (MT 25-3)

 

Résumé de la rencontre

En tout et pour tout, les Italiens auront existé cinq minutes face aux Irlandais. Plus forts dans tous les secteurs du jeu, les joueurs de Joe Schmidt n'ont laissé aucune chance à la Squadra Azzura. Que ce soit en mêlée, en touche ou dans le jeu courant, les Irlandais ont maîtrisé l'ensemble de la rencontre. Neuf essais inscrit inscrits, deux encaissés pour un score final de 58 à 15. La semaine prochaine, les Irlandais tenteront de battre l'Ecosse pour confirmée l'embellie entrevue cette après-midi quand les Italiens se rendront à Cardiff pour tenter d'échapper à la cuillère de bois, qui semble leur tendre les bras.

Le Tournant du match

C'est arrivé vite mais les Italiens se sont eux mêmes crucifiés... Alors qu'ils tenaient le ballon au cours des cinq premières minutes, les joueurs de Jacques Brunel n'ont su défendre sur le premier ballon de contre irlandais. Après un par-dessus de Sexton, Odiete et Sarto se sont emmêlés les pinceaux et ont permis à Trimble d'inscrire le premier essai de la rencontre. Le premier d'une longue série pour les Irlandais. Avec ce quiproquo les Italiens se sont savonnés la planche d'une rencontre qui semblait déjà déséquilibrée.

 

Essai de la rencontre

Alors qu'ils jouent la quarantième minute, et suite à un renvoi aux 22 mètres joué court, Connor Murray hérite du ballon dans ses 22 mètres mais ne choisit pas le pied. Il fait le choix d'écarter et de jouer au large. Le demi de mêlée écarte sur Jonathan Sexton, qui sert Fergus McFadden puis Simon Zebo. Ce dernier progresse avant de servir Jared Payne ! Le jeu rebondit, Andrew Trimble, Simon Zebo puis Jonathan Sexton retouchent la balle avant que cette dernière n'arrive dans les mains de Fergus McFadden. Le remplaçant irlandais élimine le dernier défenseur, Sarto, et offre le ballon à Jamie Heaslip qui conclut cette action de 80 mètres pas un magnifique essai !

 

Joueur de la rencontre

Quelle performance du pilier gauche irlandais ! Que ce soit en mêlée fermée, où il s'est montré impérial, ou dans le jeu courant, Jack McGrath a mis son équipe sur les bons rails. Son essai inscrit à la quinzième minute aura également permis au XV du trèfle de prendre un premier avantage décisif sur les Italiens ce samedi après-midi.

Fiche Technique

A Dublin (Aviva Stadium) – Samedi à 14 heures 30
Arbitre : M. Gardner (Australie)

Évolution du score : 5-0, 12-0, 12-3 , 15-3, 20-3, 25-3 (MT) ; 32-3, 39-3, 46-3, 46-10, 51-10, 51-15, 58-15.

 

IRLANDE : 9E Trimble (8e), McGrath (15e), Stander (30e), Heaslip (40e, 50e), Payne (43e), Cronin (54e), Madigan (65e), McFadden (79e); 5T Sexton (15e, 43e, 50e) Madigan (54e, 79e) ; 1P Sexton (27e).

 

ITALIE : 2E Odiete (59e), Sarto (75e) ; 1T Haimona (59e) 1P Padovani (23e).

 

IRLANDE > 15. Zebo ; 14. Trimble (23. McFadden 21e-29e), 13. Payne (23. McFadden 72e), 12. Henshaw (23. McFadden 37e-MT), 11. Earls ; 10. Sexton (22. Madigan 50e), 9. Murray (21. Marmion 62e) ; 7. Van der Flier, 8. Heaslip, 6. Stander (20. Ruddock 62e) ; 5. Toner (19. Dillane 55e), 4. Ryan ; 3. Ross (18. White 55e), 2. Best (Cap.) (16. Cronin 50e), 1. McGrath (17. Bealham 66e).

 

ITALIE > 15. Odiete ; 14. Sarto, 13. Campagnaro, 12. Garcia (22. Haimona 55e), 11. Bellini ; 10. Padovani (23. McLean 60e), 9. Palazzani (21. Lucchese 62e) ; 7. Zanni, 8. Parisse (Cap.), 6. Minto ; 5. Fuser (19. Geldenhuys 27e), 4. Biagi (20. Steyn 35e) ; 3. Chistolini (18. Ceccarelli 55e), 2. Giazzon (16. Fabiani 55e), 1. Lovotti (17. Zanusso 72e).

 

Les meilleurs

McGrath, Zebo, Heaslip, Sexton, Toner, Earls ; Campagnaro, Zanni.

 

Les Buteurs

 

Sexton (3T/6, 1P/1), Madigan (2T/3) ; Padovani (1P/1), Haimona (1T/2).

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?