Bacca: «Le staff a une grosse part de responsabilité»

  • Bacca: «Le staff a une grosse part de responsabilité»
    Bacca: «Le staff a une grosse part de responsabilité»
Publié le , mis à jour

Vendredi soir, lors de la défaite d’Albi face à Bourgoin (41-17), Jean-Christophe Bacca est revenu sur cette rencontre.

Jean-Christophe qu’est ce qu’il s’est passé ce soir ?

«Je ne crois pas me souvenir avoir vécu une telle situation depuis que je suis au Sporting Club albigeois et qu’Albi est dans le monde professionnel. Extrêmement déçu, rien n’a fonctionné, on a regardé joué les berjaliens, qui ont fait un très grand match, qui sont venus sans pression et qui sont venus nous chercher à des points de jeux importants. Malheureusement ça devient récurrent, les maux sont profonds, il est temps de panser nos blessures. Il reste 7 matches, nous allons devoir répondre rapidement car nous avons un certain niveau à maintenir. De mon point de vue, nous sommes le meilleur effectif de Pro D2, donc bien sur que cette situation est incompréhensible, mais il ne faut pas incriminer les joueurs, ils ont eu des semaines difficiles et le staff entier se sent responsable de cette défaite.»

Quel est l’objectif maintenant ?

«L’objectif aujourd’hui c’est de retrouver notre rugby, notre envie, retrouver nos qualités qui ont fait notre force, c’est sûr que ce qu’on fait là c’est extrêmement difficile à vivre, il va falloir repartir d’en bas avec le plus d’humilité possible et essayer de remonter à notre niveau.»

Le stage qui a été prévu pour le club va-t-il remettre les choses au clair ?

Je l’espère. Il est bon que les garçons se retrouvent seuls loin de toute pression. Il est essentiel qu’ils retrouvent de la sérénité. Il est vrai que l’on ne sait plus par quel bout prendre l’analyse rugbystiquement parlant. Il y a eu de la conquête, mais rien n’a fonctionné, ce n’est plus une question de rugby.

Mais justement où est le problème alors ?

Il y a des problématiques qui font que nous avons pris du retard, il faut essayer de se reconcentrer sur ce qui fait notre envie et notre force. Nous, le staff, on a une grosse part de responsabilité. Ce qui est sûr en tous cas c’est qu’il n’y a pas 40 points d’écart entre Bourgoin et nous. C’est une équipe qu’on a battu chez eux, je crois qu’il faut juste qu’on se regarde en face et qu’on se dise clairement les choses. Par Jessica Fiscal

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?