Clermont, roi incontesté

  • Clermont, roi incontesté
    Clermont, roi incontesté
Publié le , mis à jour

Dans le derby du Massif Central, Clermont n'a laissé aucune chance à Brive en inscrivant trois essais en première période et en ne laissant aucune munition à des Corréziens condamnés à défendre.

RESUME: 

Le roi du Massil Central n'a pas tremblé dans ce derby tant attendu et qui avait attiré la foule des grands soirs (18 100 spectateurs, record du stade Michelin). Brive n'a jamais pu inquiété Clermont qui a monopolisé le ballon pendant toute la rencontre. Condamnés à défendre, les Corréziens ont vite été dépassé par le rythme imposé par Moran Parra et ses coéquipiers, se mettant trop souvent à la faute. De plus, ils étaient aussi contrés sur leurs habituels points forts (mêlée, touche). Autant dire que le match a été à sens unique, avec un Noa Nakaitaci impressionnant pour déchirer le rideau adverse. L'ASMCA menait 25 à 6 à la pause grâce à trois essais de Toeave (24e), Raka (33e) et Yato (40e). La seconde période n'était qu'un long chemin de croix pour les Brivistes, réduits à quatorze après le carton jaune reçu par Giorgi Jgenti alors que la mêlée était toujours en souffrance malgré le changement de première ligne à la pause, puis par celui de Matthieu Ugalde. Néanmoins, les hommes de Nicolas Godignon résistait au courage pour éviter de prendre une véritable fessée en Auvergne. Ils parvenaient à préserver le match nul sur la seconde période (0-0) même s'ils manquaient de priver les Clermontois du bonus offensif à une minute du coup de sifflet final. Sans inscrire de point dans le deuxième acte, les hommes de Franck Azéma ont accompli leur mission, empochant cinq points dans le derby, préservant ainsi leur position de dauphin du Racing 92.

 

 LE JOUEUR: NOA NAKAITACI

Auteur d'un triplé le week-end précédent à Clermont, l'international tricolore Noa Nakaitaci, replacé au centre pour ce derby, a été à l'initiative de toutes les offensives auvergnates. Il a confirmé son retour en grande forme même s'il n'a pas été récompensé par un essai. Le Fidjien a su mettre à profit cette période internationale pour s'imposer comme un des joueurs incontournable à l'ASMCA.

 

 L'ESSAI: ISAIA TOEVA

L'arrière néo-zélandais a permis de libérer son équipe en étant à la conclusion d'un magnifique mouvement dans le petit côté. Alors qu'il n'y avait aucune supériorité numérique, Peceli Yato arrivait néamoins à décaler David Strettle sur l'aile qui levait la tête pour voir Isaia Toeva complètement démarqué à son intérieur. Un essai magnifique qui a lancé la machine clermontoise.

 

CLERMONT-BRIVE : 25-6 (MT : 25-6)

 

A Clermont, Stade Marcel-Michelin.

Samedi, 18h30

 

Arbitre : M. Descottes (comité Drome-Ardèche)

18100 spectateurs

 

Evolution du score : 0-3, 3-3, 6-3, 6-6, 13-6, 18-6, 25-6 (mi-temps et score final).

 

CLERMONT - 15. Toeava ; 14. Strettle, 13. Rougerie, 12. Nakaitaci, 11. Raka ; 10. James (21. Fernandez 61e), 9. Parra (cap.) (20. Radosavlejic 73e) ; 7. Lapandry (19. Bardy 65e), 8. Yato (22. Iturria 72e), 6. Gerondeau ; 5. Jacquet, 4. Van der Merwe (18. Jedrasiak 57e) ; 3. Kotze (23. Ric MT), 2. Ulugia (16. Van der Westhuizen MT), 1. Chaume (17. Debaty MT-72e).

 

BRIVE - 15. Germain ; 14. Mafi, 13. Laranjeira (22. Mignardi 59e), 12. Galala, 11. Masilevu ; 10. Ugalde, 9. Péjoine (21. Bezy 72e) ; 7. Hirèche (20. Luafutu 61e), 8. Koyamaibole (19. Sanconnie MT), 6. Hauman (cap.) (3. Jourdain 65e-72e) ; 5. Marais (18. Mela 65e), 4. Snyman ; 3. Jourdain (23. Jgenti MT), 2. Acquier (16. Ribes 22e-28e-MT), 1. Shvelidze (17. Buys MT).

 

CLERMONT - 3E Toeava (24e) Raka (33e) Yato (40e) ; 2T (24e, 40e, ) 2P (13e, 21e, ) Parra

Carton jaune : Gerondeau (77e)

 

BRIVE - 2P (9e, 22e, ) Germain

Cartons jaunes : Jgenti (61e), Ugalde (75e)

 

Les buteurs :

A Clermont: Parra : 2T/3, 2P/4

A Brive: Germain : 2P/2

 

Les étoiles :

*** Nakaitaci

** Chaume, Kotze, Yato, Raka

* Parra, Rougerie, Strettle, Toeava ; Hauman, Hirèche, Ugalde.

 

Nicolas Augot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?