Ecosse-France: le baromètre des avants

  • Ecosse-France: le baromètre des avants
    Ecosse-France: le baromètre des avants
Publié le , mis à jour

Guirado montre la voie, des piliers indisciplinés ou trop effacés, une troisième ligne transparente, Chouly peu convaincant dans le jeu courant : c’est le baromètre des avants.

Poirot indiscipliné, Slimani trop discret

Contrairement à ses premières sorties, Jefferson Poirot a souvent souffert face aux Ecossais. A l’image de l’équipe de France souvent trop indiscipliné, il a été sanctionné trois fois, dont une fois en début de seconde période pour une faute grossière sur une zone de ruck. Il également été sanctionné en mêlée (46e) pour avoir relevé l’édifice selon l’arbitre de la rencontre. Une faute qui a offert la possibilité à Stuart Hogg d’ajouter trois points dans l’escarcelle écossaise. Au final, il a été le joueur français le plus indiscipliné. Il s’est toutefois illustré dans les zones de combat au sol. Il a notamment permis à son équipe de bénéficier d’une pénalité (7e) grâce à un contest. Il a été remplacé par Vincent Pelo à la 62e minute de la rencontre, avant de revenir en jeu trois minutes plus tard. Et pour cause. Trop pressé d’entrée sur la mêlée suivante, Pelo s’est blessé à l’épaule gauche et a été contraint de ressorti quasi-immédiatement. A droite, Rabah Slimani a lui aussi été en dedans. Il a été sanctionné dès la première mêlée de la rencontre (20e). En cause, probablement toujours ce problème récurrent de liaison. Il s’est de nouveau retrouvé en difficulté sur une mêlée à la demi-heure de jeu. Mêlée où les bleus ont été sanctionnés. Il a été remplacé par Uini Atonio à la 62e minute de la rencontre. Dès son entrée, il a apporté sa puissance dans le jeu courant en se proposant au ras des regroupements. Malheureusement, en mêlée, il s’est montré indiscipliné, ne respectant pas notamment les commandements de l’arbitre (72e) et en écroulant l’édifice (74e). Sur cette dernière faute, il a permis à Laidlaw d’ajouter trois points

Capitaine courage mais insuffisant

Guilhem Guirado a encore une fois montré la voie à son équipe. C’est lui qui a inscrit le premier essai de son équipe dès la 5e minute de la rencontre. Mais il s’est surtout illustré par son activité débordante. A trois reprises en première mi-temps, il a porté le ballon. A chaque fois, il a su avancer. Treize mètres de gagnés en trois ballons. A plusieurs reprises, il a également su relever des ballons derrière des zones de ruck pour relancer la dynamique. Il a également été à l’origine d’une pénalité en faveur de son équipe. Malheureusement, il a peut-être été trop gourmand peu avant l’heure de jeu. Alors que s’offraient trois points sous les perches pour les Bleus, Guirado a choisi d’aller en touche, contre l’avis du staff technique. Un mauvais choix puisque le ballon porté en suivant ne donnait rien. Il a été remplacé à la 70e minute par Camille Chat. Ce dernier a su assurer ses lancers et manœuvrer le ballon porté de la 76e minute, celui qui aurait pu être conclu par un essai de Gaël Fickou. Mais, il était trop tard.

Maestri efficace en défense, Flanquart en dedans

Alexandre Flanquart a malheureusement « dégueulé » un ballon pourtant bien réceptionné en touche (9e) dès le début de la rencontre. Un geste anodin qui a finalement été annonciateur d’un match en demi-teinte du deuxième ligne du Stade français. Il a ensuite été sanctionné pour ne pas être sorti suffisamment rapidement de la zone plaqueur-plaqué (15e), offrant ainsi trois points facile au buteur écossais Laidlaw. Mais il a encore une fois affiché une très grande activité. Il a notamment souvent été sollicité dans l’alignement et s’est bien repris avec un très belle prise de balle en milieu d’alignement (10e). Il a été remplacé à la 52e minute de la rencontre par Sébastien Vahaamahina.

Quant à Yohan Maestri, il a été sanctionné en début de partie pour être rentré sur le côté d’une zone de ruck et pour avoir perdu ses appuis. Mais il a surtout affiché une très grande activité puisque après seulement 25 minutes de jeu, il comptait sept plaquages à son actif, ce qui faisait de lui le meilleur défenseur de la rencontre jusque-là. Au final, avec dix plaquage, il a été le meilleur défenseur tricolore. A son débit, un seul plaquage raté.

Les flankers : Transparents

Wenceslas Lauret et Yacouba Camara ont franchement déçu sur la pelouse de Murrayfield. Leur impact sur le jeu tricolore, en attaque comme en défense, reste une interrogation. Pour ne rien arranger, le Racingman a coûté une pénalité évitable à la 17e minute sur un renvoi ; son associé l’a malheureusement imité à la 35e minute en plaquant son adversaire dans les airs sur la même phase de jeu. Deux fautes comme des témoignages de leur fébrilité. S’il a été ralenti par un adversaire sur son retour, Wenceslas Lauret n’a pu rattraper Duncan Taylor sur le deuxième essai écossais. Balle en main, les deux joueurs n’ont pas été capables d’apporter de solutions. En termes de complémentarité et d’activité, leurs homologues écossais leur ont donné une leçon. Entré à la 64e minute en lieu et place de Yacouba Camara, Loann Goujon a signé une prestation terne. Il est impliqué sur l’essai de Visser pour ne pas avoir su arrêter la percée de Richie Gray et a été «coffré» sur deux de ses charges.

Chouly en mode mineur

Alors, oui, Damien Chouly a encore démontré sa science du jeu aérien. Le 16/17 réalisé sur les lancers bleus doit en partie au capitaine de touche. Mais pour le reste, le numéro 8 n’a pas apporté de plus-value au jeu tricolore. Son apport dans le jeu courant s’est avéré trop limité : pas assez de puissance, trop peu d’initiatives, pas de coups d’éclat. Le Clermontois a souffert de la comparaison avec son adversaire direct Josh Strauss, plus percutant et actif balle en main. Sanctionné pour un grattage illicite face aux perches (15e), il n’a pu résoudre l’équation du jeu au sol. Comme un symbole, sa prestation s’est conclue par un en-avant dommageable sur une relance depuis les vingt-deux mètres tricolores (72e).

Vincent Bissonnet
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?