Darricarrère : "Rabeni était un joueur exceptionnel"

  • Darricarrère : "Rabeni était un joueur exceptionnel"
    Darricarrère : "Rabeni était un joueur exceptionnel"
Publié le , mis à jour

Seru Rabeni, le centre fidjien, avait marqué les esprits lors de son passage en France, à La Rochelle et Mont-de-Marsan. Souvenirs et témoignages de ceux qui l'ont croisé.

Une énième étoile du rugby a quitté le monde ovale pour rejoindre le ciel. Alors qu'il prenait son petit déjeuner chez lui à Nausori, une ville de la province de Tailevu aux Fidji, Seru Rabeni aurait été victime d'un arrêt cardiaque à l'âge de 37 ans, selon fijivillage.com. Le centre puissant, aux trente sélections nationales, venait de guérir d'une maladie dont la nature reste encore inconnue.

Seru Rabeni a débuté par le rugby à VII sous le maillot fidjien lors d'un tournoi à Dubaï, en 1998. Sa carrière internationale à XV a, elle, commencé en 2000 à Manchester à l'ocassion des Jeux du Commonwealth. Il a notamment participé à deux Coupe du monde, en Australie (2003) et en France (2007). En 2000, il arrive chez les Highlanders où il passera quatre années avant de quitter la nation du long nuage blanc pour gagner le Royaume-Uni, aux Leicester Tigers de 2004 à 2009 puis à Leeds pendant une saison. Ce n'est qu'en 2010 qu'il pose ses valises en France, plus précisément à La Rochelle où un certain David Darricarrère l'entraînera pendant une saison en Top 14: "Seru (Rabeni N.D.L.R.) venait de faire quatre grosses saisons en Angleterre, lorsque nous sommes venus le chercher pour qu'il signe à La Rochelle, beaucoup ont été surpris." se rappelle-t-il. "J'ai appris son décès ce matin par des amis rochelais. Je suis très triste et très touché par sa disparition. J'avais une très bonne relation avec lui, nous avons passé de bons moments. Je prenais régulièrement de ses nouvelles via d'autres joueurs fidjiens qui sont toujours en France. Il était un joueur exceptionnel, un centre d'une force de pénétration impressionnante. Je souhaite beaucoup de courage à ses enfants".

Après avoir passé deux saisons à La Rochelle, une en Top 14 et une en Pro D2, Rabeni s'est rendu à Mont-de-Marsan en fin de carrière jusqu'en 2013. Le capitaine du Stade Montois, Julien Tastet, qui l'a bien connu se rappelle: "Tout d'abord, c'était quelqu'un qui imposait beaucoup de respect. Il est arrivé à Mont-de-Marsan avec de l'expérience et un certain statut. C'était un vrai guerrier sur le terrain, qui mettait beaucoup d'agressivité. Mais humainement, dans la vie de tous les jours, il était d'une grande gentillesse. Toujours à donner de bons conseils, il était très humble." raconte-t-il. "Sa présence sur le terrain rassurait tout le monde, il nous a énormément apporté défensivement. Je me souviens notamment d'un match à Perpignan, avec David Marty en face. Les joueurs le craignait beaucoup" ajoue-t-il avant de conclure : "J'ai une grosse pensée pour ses petites filles que j'ai connu très jeunes. Nous sommes tous très attristés. Si son passage à Mont-de-Marsan a été court, il y a eu une vraie histoire d'amour entre lui et le club." 

Il était marié et père de deux petites filles (sept et quatre ans). La rédaction Midi Olympique adresse ses sincères condoléances à ses proches et à sa famille. Par Fanny Canals

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?