Avec Le Roux face aux Anglais

  • Avec Le Roux face aux Anglais
    Avec Le Roux face aux Anglais
Publié le , mis à jour

Guy Novès dévoilera ce jeudi matin la composition du XV de France qui affrontera l'Angleterre samedi au Stade de France. Peu de changements sont à prévoir, si ce n'est en troisième ligne où Le Roux devrait revenir. Avec Goujon titularisé.

Comme la semaine dernière, le suspens lié à la composition d’équipe n’a pas résisté plus longtemps que la grosse journée de travail hebdomadaire des Bleus hier, mercredi, suivie de l’officialisation des six noms de joueurs renvoyés en club. Une nouvelle fois, Gourdon, Bonneval, Camara, Danty et Lamerat étaient du voyage, rendus au service de leur employeur. Pour les accompagner : Sébastien Vahaamahina. Le Clermontois, si présent à l’entraînement depuis le début du Tournoi au point d’être convié dans les « 23 » pour le déplacement en Ecosse, devra patienter avant d’avoir une seconde chance et c’est son coéquipier, Paul Jedrasiak qui va poursuivre l’aventure.

Cet unique changement devrait donner le ton de la composition d’équipe qui sera dévoilée par Guy Novès ce jeudi matin. Selon toute logique et à moins d’un changement de dernière minute, il ne devrait pas y avoir de révolution au sein du XV de France  à l’instant d’affronter le favori et candidat déclaré au Grand Chelem : l’Angleterre. L’histoire du Crunch (dénomination sans saveur du rendez-vous franco-anglais) s’écrira cette année sur l’air de la revanche dans le camp français.

La troisième ligne recomposée

Le réveil des avants, d’abord. Chahutés en mêlée et sanctionnés par un arbitrage néo-zélandais à charge tel qu’en témoignent les images revues et analysées par le staff des Bleus en début de semaine. Les raisons -légitimes- de la colère ne renverront pas seulement la culpabilité sur le corps arbitral. Le XV de France a failli dans son engagement, souffrant d’un manque d’impact et d’efficacité. La solution pourrait venir en troisième ligne, avec le retour de Bernard Le Roux (en lieu et place de Camara qui a semblé un ton en dessous) et peut-être même avec la titularisation de Loann Goujon (en 7 ou en 8) pour densifier un trio qui devra faire face aux surpuissants Haskell et Vunipola.

Si la charnière et la ligne de trois-quarts devraient également être reconduits dans leur ensemble, les défi ne manqueront pas. Autour de Machenaud (chargé de buter) et Trinh-Duc qui devront davantage peser dans la conduite du jeu. Autour de Mermoz et Fickou qui auront pour mission de rivaliser avec la cavalerie anglaise. Autour, enfin, de Vakatawa et Fofana qui seront attendus au tournant pour leur capacité à faire basculer la rencontre dans le bon camp.

Parce que, cette fois, le XV de France ne devra pas se contenter d’une seule action (la première du match face à l’Ecosse) pour réciter -avec talent et maîtrise- ce que doit être le fond de commerce de la sélection nationale. Face à la puissance anglaise, face à la rugosité extrême des soldats de la Rose, la moindre suffisance se paiera cash. Pour terminer sur une note positive, les déceptions de l’Ecosse auront l’occasion de redorer leur blason.

Equipe probable : Spedding, Fofana, Fickou, Mermoz, Vakatawa, Trinh-Duc, Machenaud, Goujon ou Lauret, Chouly, Le Roux, Flanquart, Maestri, Slimani, Guirado (cap), Poirot. Remplaçants : Chat, Atonio, Chiocci, Jedrasiak, Lauret ou Camara, Bézy, Plisson, Médard.

 

 

Emmanuel Massicard
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?