L’Irlande double péniblement l’Ecosse

  • L’Irlande double péniblement l’Ecosse
    L’Irlande double péniblement l’Ecosse
Publié le

L’Irlande double l’Ecosse au classement et termine le tournoi des 6 Nations par un match de très haut niveau.  

Une chose est sûre, les Irlandais tout comme les Ecossais avaient pour objectif de terminer le tournoi sur une bonne note.  Pour cette dernière confrontation, les Ecossais ont fait une très bonne entame de match, avec encore une fois un Stuart Hogg magistral aux commandes. Même le secteur de la conquête, qui n’est d’habitude pas le point fort des Ecossais, a été correctement exploité. Néanmoins, en fin de première période, les hommes de Vern Cotter ont donné l’opportunité aux Irlandais, en faisant des fautes, de reprendre l’ascendant offensivement et de s’éloigner dans le score.  Les coéquipiers de Sexton, tout aussi présents et en place ballon en main, ont forcément profité du manque de fluidité du jeu écossais pour rassurer le public de l’Aviva Stadium. Très remonté au retour des vestiaires, le XV du chardon a multiplié les temps forts et lorsque Richie Gray passe la ligne (55e), l’espoir de la victoire se rapproche. Un espoir qui sera de courte durée, puisque le carton jaune de Dunbar (le deuxième pour l’Ecosse) pour cathédrale sur Sexton, permet aux Irlandais de prendre le large grâce à l’essai de Toner (68e). Les esprits n’en finissaient plus de s’échauffer durant les dernières minutes de la rencontre, notamment lorsque l’Ecosse était très proche de marquer un essai sur un maul pénétrant. Après de nombreuses pénalités à l’encontre de l’Irlande, les Ecossais finiront par marquer un essai pour l’orgueil signé Taylor. Le match se termine amèrement pour l’Ecosse, qui aurait pu espérer mieux mais l’Irlande a su garder son calme durant les temps faibles, un gros plus lors d’un match de ce niveau.

Les hommes du match

Le vice-capitaine irlandais Heaslip a mené son équipe d’une main de fer après la sortie de Rory Best. Il a aussi été une arme offensive importante, grâce à sa force pénétrante. Côté Ecossais, Hogg a une fois de plus été incroyable, pouvant renverser la situtation à n’importe quel moment.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?