Le baromètre des avants : Guirado l'indispensable

  • Le baromètre des avants : Guirado l'indispensable
    Le baromètre des avants : Guirado l'indispensable
Publié le , mis à jour

Après la défaite 21-31 face aux Anglais, voici le baromètre des avants tricolores.

NUMERO 8 - Goujon trop tendre
Il a été présenté comme un Kieran Read en devenir. Il reste encore du chemin à Loann Goujon. Le Bordelais a alterné les actions positives et les erreurs. Ses plaquages impressionnants (19e et 36e sur Vunipola) et sa volonté de passer après contact plaident en sa faveur. En revanche, il a montré trop de fébrilité et d'imprécisions comme sur cette passe trop haute ayant retardé un débordement de Vakatawa (28e), derrière sa mêlée avec un en-avant préjudiciable (34e) ou encore sur ce ballon de récupération mal exploité (56e).

 

FLANKERS - Beaucoup d'efforts, en vain...

Ciblés comme les symboles des insuffisances françaises en Ecosse, les flankers se sont démenés pour prouver leur valeur. Damien Chouly et Bernard Le Roux laisseront pour autant un sentiment mitigé. Les deux troisième ligne aile se sont montrés très investis et même fréquemment dominateurs dans leurs interventions décisives, à l'image de ce plaquage de Le Roux sur Watson (36e). En attaque, ils ne sont pas parvenus à amener de véritables plus-values mais n'ont pas ménagé leurs efforts. Le Racingman, au soutien d'une chevauchée fantastique de Vakatawa (43e), aurait pu marquer et le Clermontois a multiplié les charges et avancé d'une cinquantaine de mètres. En tant que capitaine de touche, Damien Chouly porte une part de la responsabilité conséquente sur les quatre ballons perdus dans l'alignement. Wenceslas Lauret est entré à la 70e minute.

 

DEUXIEME LIGNE - Dominés par meilleurs

Yoann Maestri a rivalisé dans la dimension physique avec ses homologues anglais et s'est démené en attaque avec huit ballons portés. Dans l'activité comme en touche, la doublette Itoje-Kruis n'en a pas moins pris le dessus. Alexandre Flanquart est apparu plus discret. Le deuxième ligne parisien couvre du terrain mais apporte trop peu concrètement pour rivaliser avec les tout meilleurs. Paul Jedrasiak, entré à la 57e, a affiché une grosse volonté. Il n'a pas su la canaliser à bon escient comme sur ce plaquage haut infligé à Danny Care ayant rapporté trois points à l'Angleterre (71e).

 

TALONNEURS - Guirado n'a pas suffi

Guilhem Guirado aura sûrement été le meilleur talonneur de ce Tournoi. Une fois encore, le Toulonnais a livré une prestation de haut niveau : il a constamment avancé balle en main, a offert trois points sur un plateau à Machenaud sur un contre-rucking efficace (29e) et a marqué ses adversaires en défense. Il a peut-être été gêné par Vunipola sur l'essai de Cole (20e) mais avait tout de même ciblé le pilier gauche sur son intervention défensive. Son plaquage valeureux sur Billy Vunipola (45e) a coûté trois points. En touche, son bilan souffre de la qualité du contre anglais. Le novice Camille Chat, entré à la 67e, a vu un de ses deux lancers contrés.

 

PILIERS - Du mieux, en vain

En difficulté à Murrayfield, la mêlée française était attendue au tournant. Dans le sillage de Rabah Slimani, elle s'est montrée à son avantage. Le pilier droit a poussé Mako Vunipola à la faute (15e) et a contribué à la domination tricolore. Il a été pénalisé en fin de première période pour avoir effacé son épaule. Dans le jeu, il s'est davantage proposé qu'à son habitude et a notamment provoqué une pénalité pour un grattage illicite de Hartley (51e). Le Parisien a coûté deux pénalités au sol, dont une sur un temps fort. Actif lors de ses premières sélections, Jefferson Poirot a signé une prestation relativement discrète avec quatre charges. Il a assisté impuissant à la chevauchée de Care (14e) avec un raffut en prime. Xavier Chiocci a réalisé une entrée en jeu tonitruante. Le Toulonnais a pris le dessus sur Dan Cole en mêlée fermée et a gratté un ballon précieux (70e). Son carton jaune pour avoir écroulé un maul anglais entache son bilan (78e). Uini Atonio a signé une prestation neutre.

Vincent Bissonnet
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?