Castres – Toulouse : l'heure de vérité ?

  • Castres – Toulouse : l'heure de vérité ?
    Castres – Toulouse : l'heure de vérité ?
Publié le

Le déplacement de Toulouse à Castres dans deux semaines sera un match crucial dans la course à la qualification. Les deux équipes le savent, et se préparent en conséquence.  

A Castres, tout le monde ne parle que de ça. De quoi, au juste ? De la venue du rival toulousain le week-end prochain à Pierre-Antoine. Mais pas uniquement parce qu'il s'agit d'un derby. Pas cette fois. Car ce choc dans le Tarn fera figure de huitième de finale pour les Castrais. La situation est simple : les hommes de Christophe Urios comptent quatre points de retard sur ceux d'Ugo Mola, en position de derniers qualifiés. Ce week-end, Castres se rend à Brive, et Toulouse reçoit le Stade français. Dans le pire des scénarios pour les Castrais, Toulouse pourrait l'emporter avec un point de bonus et le CO pourrait tout à fait perdre à Brive, qui n'a toujours pas tiré un trait sur une possible qualification. Mais si l'écart de quatre point venait à rester constant, une victoire tarnaise dans deux semaines pourrait remettre les deux équipes à égalité. Enfin, à condition de rattraper le goal average défavorable : les Tarnais avaient tout de même perdu de 17 points à Ernest-Wallon. Mais un rapide coup d'oeil sur le calendrier indique que la saison toulousaine s'annonce copieuse...

 

Calendrier dense pour le Stade toulousain

Sur le papier, les deux équipes comptent aujourd'hui le même nombre de déplacements d'ici à la fin de la saison, en l'occurence quatre. Mais il est certaines réceptions qui s'annoncent plus délicates que certains voyages... Jugez plutôt : Castres ira à Brive, à Grenoble, à Toulon, et à Oyonnax. Toulouse ira à Castres, à Toulon, à Oyonnax et à Grenoble. Soit un calendrier sensiblement similaire... Mais la différence se joue plutôt au niveau des réceptions : En effet, le CO recevra Toulouse, Pau, La Rochelle, et le Stade français. En revanche, Toulouse recevra le Stade français, Racing, Agen et Clermont. Même si Toulouse jouera à Ernest-Wallon, le club haut-garonnais ne peut être insensible à la venue de deux prétendants légitimes à la qualification direct, à savoir le Racing et Clermont qui feront tout pour bénéficier d'une semaine de repos supplémentaire pendant que leurs concurrents disputeront les barrages. Mais encore une fois, rappelons qu'il ne s'agit que de projections, et que les rebonds d'un ballon de rugby sont toujours irréguliers...

Simon Valzer
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?