Beaumont-de-Lomagne rêve des quars de finales

  • Beaumont-de-Lomagne rêve des quars de finales
    Beaumont-de-Lomagne rêve des quars de finales
Publié le , mis à jour

Premier de sa poule, le Stade aspire à de biens légitimes ambitions sportives. Son prochain défi est le quart de finale face à son voisin moissagais.

La précédente saison du Stade beaumontois s’est achevée, en juin dernier, par une finale victorieuse aux dépens de Saint-Affrique. Une finale certes, mais c’était celle de la Coupe des Pyrénées, la compétition regroupant tous les recalés de la phase qualificative, ceux qui n’ont pas eu la joie de se hisser au stade des quarts de finale. Cette prouesse de fin de saison a eu tout de même le mérite d’atténuer la frustration d’une élimination prématurée. « En effet, ce fut une déception de ne pas disputer les quarts du championnat des Pyrénées, de ne pas participer au championnat de France, fait remarquer le président, Mickael Saint-Gemain. Mais après tout, il fallait tirer les conclusions de cet échec sportif. Il s’avérait que notre faiblesse était au niveau du banc. Nos efforts d’intersaison se sont alors portés sur un élargissement de l’effectif. Nous avons aussi porté nos efforts sur le groupe de l’équipe fanion en recrutant quatre à cinq joueurs. Nous souhaitions qu’ils nous amènent un peu plus de stabilité et de cohésion. Comme objectif, nous nous étions fixé la double qualification, celle d’une participation à la phase éliminatoire des Pyrénées et également à celle du championnat de France. »

Au terme de cette phase qualificative, les dirigeants beaumontois, ainsi que Sébastien Taupiac et Frédéric Decotte, les deux coachs, peuvent se féliciter du travail accompli lors de cette intersaison. Du 13 septembre au 13 mars, leur équipe fanion a survolé sa poule de la tête et des épaules. En dix-huit rencontres officielles, elle s’est imposée à seize reprises dont sept fois à l’extérieur et n’a connu que deux petits écarts de route à Sor-Agout (12-0) et à Léguevin (18-13) lors de l’ultime journée de la compétition.

MOISSAC à GASTON-VIVAS LE 4 AVRIL

Fort de sa première place de poule, le Stade s’est logiquement qualifié pour les quarts de finale de la très prisée compétition pyrénéenne. Son statut de leader incontesté va lui permettre de recevoir, dans son antre fétiche de Gaston-Vivas le 4 avril, pour une place dans le dernier carré de l’épreuve. Pour le plus grand bonheur du trésorier et des supporters, l’adversaire n’est autre que le voisin moissagais. « C’est une belle occasion de remplir le stade et de faire une belle fête, soutient Mickael Saint-Germain. Depuis que le comité a officialisé la rencontre face à Moissac. Nous travaillons sur cette journée du 4 avril. Les anciens du Stade des années 70 seront là. Christian Lanta sera également présent. André Lannes de Lavelanet m’a confirmé de sa présence. Le club est en Honneur, mais quand nous avons l’occasion de regrouper la grande famille du rugby beaumontois, nous profitons de l’occasion. »

Toutes les forces vives du club souhaitent se retrouver le 18 avril dans ce même lieu de Gaston-Vivas. Ce jour-là, les Beaumontois pourraient en découdre face à la Vallée du Girou ou Laroque-Bélesta pour l’accession en Fédérale 3. Mais, en Lomagne, il est de tradition de ne jamais mettre la charrue avant les bœufs. Avant de jouer les premiers rôles dans le Grand Sud, le Stade doit obligatoirement prendre le meilleur sur son éternel rival moissagais, ce qui est loin d’être une simple formalité.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?