Le tournoi Tim Orthez fête ses 40 ans

  • Le tournoi Tim Orthez fête ses 40 ans
    Le tournoi Tim Orthez fête ses 40 ans
Publié le , mis à jour

ORTHEZ Organisateur du premier Super Challenge de France en 1980, le club béarnais célèbre, le week-end prochain, le 40e anniversaire de son Tournoi international minimes.

Par Gérard PIFFETEAU

Quel autre tournoi que celui d’Orthez s’est imposé dans le paysage national avec autant de force et de longévité ? Ne cherchez pas, le Tournoi international minimes d’Orthez (TIM) est unique. Depuis 1977, il fait la part belle aux jeunes de la catégorie moins de 14 ans, et lors de la célébration de son 40e anniversaire ces prochains samedi 26 et dimanche 27 mars, le maître d’œuvre Alain Poeymiroo pourra toujours rappeler que les Yannick Bru, François Gelez, Serge Betsen sous les couleurs de Clichy, Christophe Lamaison, les frères Cambérabéro, David Skrela, Morgan Parra et bien d’autres encore ont participé à cette compétition qui enrichit la carte de visite d’un jeune rugbyman. Le tirage au sort du tournoi 2016, en six poules de trois, a eu lieu au siège du club Orthézien en présence du président de l’USO Alain Suzan. C’est une constante, cette édition sera relevée et Montpellier vainqueur du Super Challenge de France-Midi Olympique 2015 sera le week-end prochain un sérieux candidat au trophée remporté il y a un an par les minimes toulousains. Quant à la touche internationale, elle sera apportée par l’ASU Bruxelles. On ne peut passer sous silence le fait que le prestige du rassemblement béarnais rejaillit avec éclat sur son club qui évolue actuellement en Fédérale 2 sous la conduite d’un président de combat, de passion et de convictions.

De l’ouverture

Cependant, si le TIM a atteint ce niveau de notoriété, c’est aussi parce que l’évolution des épreuves nationales dédiées aux moins de 14 ans - l’élite des écoles de rugby - à laquelle le club d’Orthez a activement collaborée, est remarquable. L’USO est pourtant le « petit poucet » parmi les sept clubs organisateurs tels les historiques Toulouse, Agen, Béziers, Clermont, Toulon et Brive. Mais sa place est incontournable et l’organisation de la grande finale du Super Challenge de France-Midi Olympique (titre national en jeu) à Orthez les 14 et 15 mai prochains le prouve. La partie visible du dispositif est séduisante. Il y a également la face cachée qui masque tout le travail réalisé par les organisateurs du SCF-MO en relation étroite avec la commission fédérale des écoles de rugby présidée par Jean-Claude Bordaisco. « Notre challenge est du niveau A, il s’agit de l’élite des moins de 14 ans, mais l’évolution de la technique et du physique nous a conduit à créer un super challenge de France labellisé espoirs et dédié aux équipes de clubs fédéraux et territoriaux. Ce sera la cinquième édition cette année et la finale se jouera à Suresnes. On nous a reproché de rester en milieu fermé, de ne pas nous ouvrir sur toutes les régions. La FFR nous avait demandé d’y réfléchir et nous avons réussi à répondre à cette attente. Par la création du challenge espoirs mais pas seulement. Chacun des sept clubs organisateurs du Super Challenge a un club filleul, le plus souvent situé dans la partie nord du pays. Pour Orthez il s’agit de Suresnes. Ainsi nous avons réussi l’ouverture. » Le week-end prochain, pour deux équipes, l’incontournable tournoi orthézien sera qualificatif au Super Challenge de France-Midi Olympique. Un enjeu, une fête, bref, un bien bel anniversaire.

Les poules du tournoi international d’Orthez

Poule A : Carcassonne, Bruxelles, Orthez. Poule B : Montpellier, Suresnes, Tarbes. Poule C : Castres, Cognac, Biarritz.

Poule D : Béziers, CD 33, Mont-de-Marsan.

Poule E : Brive, Muret, Bagnères.

Poule F : Nantes, Lauragais, Côte Sud-Landes.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?