Lille devra dédommager

  • Lille devra dédommager
    Lille devra dédommager
Publié le , mis à jour

Le club de Lille, qui a déposé le bilan, a décidé de ne pas se déplacer à Saint-Nazaire le week-end dernier, alors que les joueurs veulent jouer les rencontres à domicile. Cette option pourrait avoir des conséquences financières.

Le club de Lille, dont le président Jonathan Stauber a annoncé le dépôt de bilan la semaine dernière, est-il condamné à un forfait général ? Le Lille Métropole Rugby ne s’est pas déplacé le week-end dernier à Saint-Nazaire mais les joueurs avaient dans l’idée de disputer les deux dernières rencontres à domicile pour remercier leur public fidèle et les bénévoles qui ont été d’un soutien sans faille depuis neuf mois. Néanmoins, cette option pourrait être abandonnée car elle ne serait pas sans conséquence. En effet, selon les règlements de la FFR, le club qui déclare forfait pour un match à l’extérieur doit dédommager le club recevant qui s’était de son côté déplacé lors de la phase aller. Saint-Nazaire pourrait donc demander à Lille de rembourser ses frais de déplacement. Libourne pourra faire de même si le LMR décide de déclarer forfait pour ce dernier match à l’extérieur.

En cas de forfait général, tous les clubs de la poule 2 récupéreraient les points perdus face à Lille, comme cela avait été le cas dans la poule 1 après le forfait général de Châlon-sur-Saône, début février. Vannes, en tête de la poule 2, verrait ainsi son capital points augmenter, confortant sa qualification directe pour les demi-finales d’accession au Pro D2.

Pas de système de péréquation

Les forfaits de Chalon-sur-Saône et de Lille ne font pas les affaires des autres clubs en course pour cette phase finale d’accession au Pro D2. Nevers, Auch (poule 3) et Bourg-en-Bresse (poule 4) peuvent s’estimer lésés car aucune de ces trois équipes ne peut prétendre terminer aux deux premières places nationales, qui dispensent d’un match de barrage sur terrain neutre à l’issue de la phase régulière. En effet, Soyaux-Angoulême compte 67 points (dont dix acquis grâce au forfait de Chalon-sur-Saône) et Vannes récupérerait trois perdus sur le terrain de Lille pour porter son capital à 67.

Les équipes des poules 3 et 4 espéraient que la FFR mettrait en place un système de péréquation pour éviter que le forfait de ces deux clubs ne les désavantage. Une source proche du dossier nous a confié que ça ne sera pas le cas : « Il faut s’en tenir aux règlements qui existent et nous n’allons pas les changer pendant la compétition. » Une fermeté qui n’aide pas non plus les clubs qualifiés pour le Trophée Jean-Prat, désignant le champion de France, puisque les équipes les mieux classées auront le privilège de recevoir lors des matchs retours en phase finale.

Nicolas Augot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?