Perpignan, roi des derbys !

  • Perpignan, roi des derbys !
    Perpignan, roi des derbys !
Publié le , mis à jour

 Troisième derby consécutif gagné par Perpignan à domicile (après Carcassonne et Béziers) qui confirme ainsi sa forme du moment. Et prend sa revanche après l’humiliation subie à l’aller face au RCNM. Les Catalans confortent ainsi leur cinquième place au classement et mettent la pression sur Aurillac et Béziers. Narbonne repart bredouille d’Aimé Giral et enchaîne un troisième revers consécutif. La qualification s’éloigne.

LE RESUME :

Dominateurs d’entrée en termes de possession et d’intentions de jeu, les Narbonnais ont été surpris par le froid réalisme catalan dans le premier quart d’heure. Un essai de Pujol transformé par Bousquet et une pénalité du dernier cité, permettaient à l’Usap de mener dix à zéro. Précis dans leur jeu au pied d’occupation, les locaux se contentent de repousser leurs adversaires dans leur camp et de les contrer en défense. Mais ils se mettent parfois trop en danger en refusant de sortir proprement de leurs 22 mètres. Et à force de s’exposer, ils vont se faire punir. Et la persévérance audoise est enfin récompensée par une réalisation de Meafua à la conclusion d’une longue séquence de jeu maîtrisée. Et d’une pénalité à cinq mètres vite jouée. Les visiteurs conservent la main sur le ballon mais commettent toujours des erreurs techniques dans le dernier geste. Et s’en remettent donc à leur buteur, Eadie, pour revenir à trois longueurs de leurs hôtes à la pause. Un premier acte plaisant, animé par le rugby de mouvement narbonnais et les contre-attaques incisives des Sang et Or.  

Très présent sur l’entame Perpignan réalise un second break grâce à Kulemin, suite à une passe après contact de Torfs, qui a failli “croquer” un trois contre un par excès d’individualisme. Dès lors, la rencontre devient folle avec de multiples ballons de turnovers exploités à toute vitesse par les deux formations. Mais le score ne bouge pas, car les Audois sont trop indisciplinés (14 pénalités concédées) pour espérer marquer. Leur domination reste donc stérile et c’est l’Usap qui scelle son avantage grâce à une réalisation de Selponi (entachée d’un en-avant), après une échappée rageuse de Torfs.  Les Catalans vont croire au bonus offensif jusqu’au bout. En vain…

 

LE TOURNANT :

Jenkins coûte sept points à son équipe et fait basculer le match. Exclu temporairement pour un plaquage haut (44e), le troisième du RCNM, Jonathan Jenkins a handicapé les visiteurs au pire des moments. Et sa sortie a eu immédiatement des conséquences négatives. Puisque trois minutes plus tard, Kulemin marque le second essai catalan et permet à Perpignan de se détacher. Mais les Audois ne vont pas retenir la leçon. Juste avant de se retrouver à quinze contre quinze, c’est cette fois-ci Tuitavake qui plaque Mafi au cou et récolte lui aussi d’un carton jaune logique. Narbonne est à nouveau en infériorité numérique et encaisse dans la foulée trois points sur pénalité. Sanctionnés de trois jaunes au total, le RCNM s’est lui-même tiré une balle dans le pied.

 

LE PLUS BEL ESSAI :

Pujol bonifie une inspiration décisive de Bousquet. Après une mêlée spontanée sur les vingt-cinq mètres audois, Duvenage sert Bélie. Le demi d’ouverture navigue et trouve le numéro 15 Bousquet d’une belle croisée. Arrivé à hauteur dans le tempo parfait, l’arrière raffute main gauche un défenseur et fait parler ses appuis de feu pour franchir. Avant d’alerter Pujol sur l’extérieur. L’ailier n’a plus qu’à accélérer le long de la ligne de touche pour aplatir en coin.  Jean-Bernard Pujol inscrit sa sixième réalisation de la saison.

 

LES HOMMES DU MATCH :

Bousquet / Eadie, c’est de la dynamite ! Les deux joueurs ont brillé par leur capacité à apporter de la vitesse et de l’incertitude dans le jeu de leurs équipes respectives. Décisif sur le premier essai catalan, Jonathan Bousquet a bonifié tous les ballons qu’il a touchés. En étant le le relanceur affirmé de son équipe et également un buteur précis, auteur de quinze points au pied.  Dommage qu’il est reçu un carton jaune. De son côté, Clint Eadie a lui été l’impact player du RCNM. A chaque fois qu’il a attaqué la ligne, le centre a franchi pour remettre son collectif dans l’avancée. Inscrivant au passage, cinq points au pied. 

 

PERPIGNAN - NARBONNE:  28-10 (MT: 13-10)

 

À Perpignan – Vendredi 19h – 8796 spectateurs

Arbitre: M. Delpy (Ile de France)

Évolution du score : 7-0, 10-0, 10-7, 13-7, 13-10 (M.T); 20-10, 23-10, 28-10

​ ​ 

Perpignan: 3E Pujol (9e), Kulemin (47e), Selponi (73e); 2T Bousquet (9e, 47e) 3P Bousquet (15e, 32e, 58e)

Carton jaune: Bousquet (40e)

 

Narbonne: 1E Meafua (26e); 1T Eadie (26e); 1P Eadie (40e)

Cartons jaunes: Klur (40e), Jenkins (44e), Tuitavake (58e)

 

PERPIGNAN> 15. Bousquet (22. Farnoux, 63e); 14. Pujol, 13. Mafi, 12. Torfs, 11. Artru; 10. Bélie (21. Selponi, 58e), 9. Duvenage (20. Descons, 58e); 7. Beaux, 8. Chateau (cap.) (19. Brazo, 67e), 6. Strokosch; 5. Kulemin, 4. Charlon (18. Vivalda, 67e); 3. Ion (23. Chéron, MT), 2. Terrain (16. Genevois, 48e), 1. Mailau (17. Bécasseau, 65e)

 

NARBONNE> 15. Klur (21. Rattez, 75e); 14. Tuitavake, 13. Ravuetaki, 12. Eadie (20. Fournil, 65e), 11. Navakadretia; 10. Halangahu, 9. Rubio (22. Sheehan, 69e); 7. Jenkins (19. Belzons, 54e), 8. Herjean (cap.), 6. Meafua; 5. Boidin, 4. Manchia (18. Nkinsi, 67e); 3. Ratianidze (23. Zanon, 33e), 2. Edmonds (16. Vuli, 69e), 1. Fichten (17. Tu’inukuafe, 76e)

 

LES BUTEURS : Bousquet : 2T/2, 3P/4, Descons : 0T/1; Eadie : 0P/1, 1T/1, 1P/1

 

LES MEILLEURS : A Perpignan : Bousquet, Torfs, Kulemin, Pujol, Mafi, Charlon à Narbonne, Eadie, Herjean, Navakadretia.

 

 

Par Julien Louis

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?