Le réalisme berjalien

  • Le réalisme berjalien
    Le réalisme berjalien
Publié le

 Face à un adversaire joueur, Bourgoin a su se montrer patient et saisir les occasions, grâce à une solide conquête.

Résumé

En première période, Dax occupait et avait le ballon mais peinait à se montrer dangereux à l'exception de cette percée de Filimo Taofifenua, qui faisait le mauvais choix en revenant intérieur. Juste avant, les visiteurs s'étaient fait contrés après une interception de Jérôme Bosviel. A la pause, ils étaient justement menés 10-6, avec une marque alimentée par le pied du centre, Ignacio Mieres. Au retour des vestiaires, Dax payait cher ses difficultés en mêlée. Après un lancer irrégulier de Janaudy, devant la ligne dacquoise, les visiteurs perdaient dans la foulée le ballon en mêlée et Thomas Toevalu marquait le deuxième essai berjallien (17-6. 50e). Mais les joueurs de Raphaël Saint-André ne baissait pas les bras. En bout de ligne, Romain Lacoste concrétisait les efforts de son équipe et relançait le match (13-17. 55e). C'était le chant du cygne. Dax commença à baisser de pied physiquement et Bourgoin enfonça le clou sur groupés pénétrants et décrocha le bonus offensif grâce à un doublé du talonneur, Julien Janaudy (72e, 80e)

 

Le fait du match

Bourgoin a fait preuve du réalisme qui a fait défaut à Dax. Joueurs et entreprenants, les visiteurs ont effectué plusieurs mauvais choix. Au contraire, Bourgoin, si dispendieux depuis le début de saison à su saisir les occasions qui se sont présentées à lui, sur la base d'une bonne mêlée (quatre pénalités récoltées, un ballon gagné).

 

L'essai

D'entrée, Bourgoin marqua un essai de quatre-vingt mètres. Sur sa ligne des vingt-deux, l'arrière berjallien, Jérôme Bosviel interceptait. Il était repris mais la balle arrivait jusqu'à Jordan Michallet. L'ouvreur adressait un coup de pied sur l'aile droite. Mathieu Nicolas arrivait le premier et aplatissait.

 

Le joueur

Entré en jeu à la 46e minute, à la place de Pierre Saby, Julien Janaudy s'est offert un doublé en fin de match, grâce à son pack qui l'a déposé dans l'en-but (72e, 80e). Quelques minutes, un mauvais lancer en touche du joueur, formé à Bourgoin depuis l'âge de douze ans, devait aboutir au deuxième essai berjallien. Sur la mêlée à cinq qui suivit devant la ligne dacquoise, le pack berjallien faisait l'effort et parvenait à chiper l'introduction. Thomas Toeavlu ne se privait pas d'inscrire son premier essai de la saison.

 

BOURGOIN 34

DAX 13

 

À BOURGOIN (stade Pierre-Rajon) - vendredi 19h30 - 5000 spectateurs environ.

Arbitre : M. Boyer (Midi-Pyrénées)

Evolution du score : 7-0, 7-3, 10-3, 10-6 (mt), 17-6, 17-13, 20-13, 27-13, 34-13

 

BOURGOIN. 4 E de Nicolas (5e), Toevalu (50e), Janaudy (72e, 80e). 4 T de Bosviel (5e, 50e, 72e, 80e). P de Bosviel (22e)

 

DAX. 1 E de Lacoste (55e). 1 T de Mieres. 2 P de Mieres (10e, 29e)

 

Les meilleurs : Nicolas, Michallet, Fakalelu, Spachuk, Janaudy ; Naqalevu, Bau, Tu'ineau, Restano.

 

LES BUTEURS : Bosviel 2T/2, 4P/4 ; Mieres 1T/1, 2P/4

 

Bourgoin. 15. Bosviel ; 14. Nicolas, 13. Perrin, 12. Veratau (22. Kamea 57e), 11. Coux ; 10. Michallet (21. Bouillot 65e), 9. Faure (20. Da Silva 65e); 7. Leonte (cap), 8. Toevalu (18. Pelepele 57e), 6. Barrière ; 5. Santoni, 4. L. Cotte (19. Adamou 46e); 3. Spachuk (75e), 2. Saby ( 46e), 1. Fakalelu (17. Gicollet 57e).

 

Dax. 15. Lacoste ; 14. Delai (22. Ternisien 65e), 13. Naqalevu, 12. Mieres (21. Klemenczak 73e), 11. Alacalde ; 10. Peyrelongue, 9. Bau (20. Salle Canne 61e) ; 7. Taofifenua, 8. Restano, 6. August (cap) (19. Coletta 25e); 5. Tu'ineau, 4. Ceyte (18. Bert 59e); 3. Lakepa (23. Dreyer 51e), 2. Firmin (16. Kuparadze 70e), 1. David (17. Faitotoa 51e). 

 

Par Sébastien Fiatte. 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?