Mignardi libère Brive

  • Mignardi libère Brive
    Mignardi libère Brive
Publié le

Après six matchs sans victoire, le CABCL a fait d'un courage exceptionnel pour battre Castres d'un petit point (23-22) grâce à un essai d'Arnaud Mignardi après la sirène.

Le match :

La guerre des petits tas a bien eu lieu. Malgré des conditions climatiques parfaites, cette rencontre s'est résumé à un affrontement âpre sur les phases de conquête, solide en mêlée fermée, plus indécis dans les airs. Un jeu direct qui a longtemps favorisé le CO, qui a dominé outrageusement la rencontre sur le plan de l'occupation du terrain et de la possession. Néanmoins, les Brivistes se montraient courageux pour défendre leur en-but. Masilevu propulsait Caminati en touche à moins d'un mètre de la ligne, Péjoine arrachait deux ballons au sol alors que les avants tarnais pilonnaient dans l'axe. Un courage exceptionnel qui ne permettait pas aux Castrais de concrétiser leur domination au tableau d'affichage même s'ils menaient 6 à 3 à la pause, puis 12-6 à l'heure de jeu. Pas suffisant pour éteindre la flamme des Corréziens, certes pas dans un très bon jour mais toujours aussi valeureux, à l'image de cette séquence de défense incroyable à la 75e minute. Une solidarité évidente sur l'essai de Damien Jourdain, poussé par tous ses partenaires dans l'en-but du CO sur une des rares incursions du CABCL dans les vingt-deux mètres adverses. La fin du match devenait folle avec la pression toujours aussi forte du CO finalement récompensée par Coombezou à la 78e minute. Toujours pas suffisant pour faire baisser la tête à des Brivistes refusant la défaite. Arnaud Mignardi s'arrachait pour inscrire l'essai de la victoire.

 

Le fait du match : les alignements perdent le nord

Les deux équipes n'ont pas eu les occasions pour lancer le jeu. La faute à une défaillance générale dans les conquêtes aériennes. Huit ballons perdus en touche par les Brivistes, cinq pour les Castrais, sans compter les ballons mal maîtrisés. Impossible de mettre en place quelque chose de construit dans ces conditions.

 

L'essai :

La sirène avait retenti depuis plus de deux minutes. Castres pensait l'emporter après un essai de Thomas Combezou à la 78e minute. C'était sans compter sur l'orgueil des Corréziens et surtout sur Arnaud Mignardi, l'homme à tout faire du CABCL. Sa rage avait déjà permis à son équipe d'inscrire dix points alors que le CO dominait outrageusement. Une rage qui leur permettait de se défaire d'un ultime plaquage et d’accélérer pour échapper à deux autres défenseurs. L'essai de la victoire grâce à la transformation de Gaëtan Germain, auteur d'un 100 %.

 

La fiche technique

 

Brive - Castres


A Brive- Samedi 18h30, spectateurs 10892


Arbitre : M.Garcès

Note : ***


 Evolution du score : 0-3, 0-6, 3-6 (MT) 3-9, 6-9, 6-12, 13-12, 13-15, 16-15, 16-22, 23-22.

 

Brive : 2E Jourdain (63e) Mignardi (82e), 2T Germain (64e, 83e), 3P Germain (40e, 54e, 70e)


Castres : 1E Combezou (78e), 1T Urdapilleta (79e), 4P Caminati (7e, 57e) Urdapilleta (37e, 50e, )

Carton jaune : Caballero (fautes répétées 62e)

Non entrés en jeu : 16. Béziat, 18. Desroche.

Blessé : Lamerat, Fa'asalele (côtes).



Brive: 15. Germain ; 14. Namy (22. Mafi 62e), 13. Mignardi, 12. Petre, 11. Masilevu 10. Bezy ( 21. Ugalde 67e) , 9. Péjoine (cap.) (20. Duhalde 48e – 59e) ; 7. Luafutu, 8. Hauman, 6. Hirèche (19. Koyamaibole 62e); 5. Waqaniburotu (18. Mela 67e), 4. Snyman ; 3. Buys (23. Jourdain 51e), 2. Da Ros (16. Ribes 51e), 1. Pointud (17. Asieshvili 51e).

 


Castres: ; 15. Palis ; 14. Caminati, 13. Combezou, 12. Lamerat (22. Vialelle 27e), 11. D. Smith ; 10. Urdapilleta (21. Dumora 79e), 9. Seron (20. Dupont 62e); 7. Bias, 8. Tulou (19. Fa'asalele 62e), 6. Caballero ; 5. Capo Ortega (cap.), 4. Samson ; 3. Montes (23. Martinez 54e- 71e), 2. Rallier, 1. Lazar (17. Tichit 54e).


Étoiles :

*** : Mignardi, Luafutu.

** : Snyman, Waqaniburotu ; Dupont, Combezou.
* : Germain, Petre, Péjoine ; Palis, Bias, Montes.

Les buteurs :

Urdapiletta : 3P/5 ; 0DG/1 ; 1T/1

Caminati : 2P/3

Germain : 3P/3, 2T/2

Nicolas Augot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?