Fortani, le courage récompensé

  • Fortani, le courage récompensé
    Fortani, le courage récompensé
Publié le , mis à jour

Audrey Forlani, deuxième ligne de l’équipe de France, vient de livrer un tournoi formidable. Pourtant, la blagnacaise revient de très loin

Audrey Forlani, 24 ans, vient d’éclabousser le dernier Tournoi des 6 Nations féminin de toute sa classe. La deuxième ligne de l’équipe de France a écœuré ses adversaires avec une activité hors du commun. Les observateurs de la compétition phare ne s’y sont pas trompés et la joueuse du BSORF a été nommée dans le XV type du Tournoi. Un aboutissement pour une joueuse hors-norme, qui marche sur l’eau cette saison. « Elle est au top, tout simplement, souligne son manager en Haute-Garonne, Richard Caravaca. Audrey est un modèle sur le terrain. Un modèle d’engagement de courage et d’abnégation. Elle est simple et gentille, toujours sur la retenue. Sauf sur le terrain, où elle lâche complètement les chevaux pour devenir intenable. Elle est notre fer de lance. » Le « fer de lance » blagnacais a pourtant dû cravacher pour arriver à ce niveau. Audrey Forlani a été perdue pour le rugby, un temps. Un triste soir de 2014, après un plaquage comme elle en fait mille, Audrey se relève avec une fracture du nez. C’est le début du calvaire pour la jeune femme, touchée alors par d’incessants vertiges et maux de tête. Des examens complémentaires révèlent une fissure autour du cerveau de la joueuse. D’aucuns la pensent alors finie pour le rugby. Les médecins eux-mêmes sont sceptiques quant à la suite de sa carrière même s’ils tentent l’opération qui pourrait résorber la fissure. Et miracle, l’intervention est un succès. Plus d’un an plus tard, à force de travail et de courage, elle obtient le feu vert du corps médical pour la reprise du rugby. Et tant pis pour sa longue tignasse blonde, sacrifiée sur l’autel de la guérison, et pour la Coupe du monde 2014, qu’elle ne pourra pas jouer la faute à sa convalescence. Caravaca reprend : « Cet accident l’a freinée mais elle s’en est très bien remise. Aujourd’hui elle a retrouvé son plein rendement. Elle a énormément travaillé. Toujours à l’heure, toujours à l’écoute. Cette petite vit pour le rugby ! »

« Moulinex » a encore frappé

Audrey reprend le train de l’équipe de France à l’occasion d’un match de gala à Montauban sur ses terres (elle est native de Beaumont-de-Lomagne), face aux Galloises, dans le cadre du Tournoi 2015. Un match éblouissant où « Moulinex » (en référence à son activité dans la mêlée), écrase la concurrence et l’adversité. Depuis, elle n’a plus quitté la sélection. Et vient d’écrire la plus belle ligne de son histoire en bleu avec le gain du Tournoi et cette nomination dans le XV type de l’épreuve. Une belle leçon de courage et de persévérance. Par David Bourniquel

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?