La réaction d'orgueil

  • La réaction d'orgueil
    La réaction d'orgueil
Publié le , mis à jour

Blessé dans leur for intérieur par leurs récentes prestations à domicile, les Albigeois ont redressé la tête, avec la manière, au Stadium. De quoi retrouver le sourire après des moments difficiles.

ALBI 30 - 17 AURILLAC

Par David Bourniquel

 

Résumé

Libérés. Les joueurs d'Albi ont enfin réussi à lâcher les chevaux sur leur pelouse et ont livré une prestation accomplie, vendredi soir, pour dominer une équipe aurillacoise méconnaissable. Venus pour faire du jeu, les Cantalous n'ont jamais trouvé le bon tempo et ont subi, quatre-vingts minutes durant, la furia des Albigeois qui avaient à cœur de se racheter face à leur public. Des essais magnifiques (Calas, Dedieu, Damiani), un André Hough impérial au pied, bien secondé par Morgan Marchini après sa sortie (100 pourcent tous les deux) et surtout beaucoup d'envie sont venus émailler cette rencontre jouée sur un rythme endiablé. Les Albigeois retrouvent le sourire. La crise n'est pas oubliée mais semble derrière le groupe désireux d'aller de l'avant.

 

Le tournant du match

L'essai de Bastien Dedieu. À la mi-temps, les Albigeois mènent 16-7. Dès le retour des vestiaires, sur leur premier ballon et après une action bien construite autour de André Hough, Bastien Dedieu s'écroule en-but pour porter l'avance des Tarnais à 16 points. Les Cantalous ne s'en sont jamais remis.

 

Le meilleur joueur

André Hough. Parfait gestionnaire du tempo du match, il a surtout offert l'occasion aux siens de respirer grâce à un jeu au pied efficace et intelligent. Face aux perches, son sans faute a permis aux Tarnais de ne jamais trembler. Un match plein, jusqu'à sa blessure. Citons aussi les prestations accomplies de Vincent Farré et César Damiani.

 

L'essai du match

Le premier essai du match, œuvre de Vincent Calas. Peu avant le quart d'heure de jeu, Albi a la main sur le ballon et domine copieusement les débats face à des Aurillacois méconnaissables. Après une longue action qui les voit balayer le terrain deux fois, les Albigeois décalent Vincent Calas sur une aile. Le troisième ligne navigue dans la défense avec l'aisance d'un trois-quarts, efface le retour de McPhee, l'arrière cantalou, pour aller marquer sous les poteaux. Albi mène 7-0 et lance idéalement son match !

 

 

FICHE TECHNIQUE

A ALBI – Vendredi 19h30 – 4 100 spectateurs

Arbitre : M. Datas (Armagnac-Bigorre).

Evolution du score : 3-0, 10-0, 13-0, 13-7, 16-7 (MT) ;  23-7, 23-10, 30-10, 30-17.

 

Albi : 3E Calas (14e), Dedieu (41e), Damiani (58e) ; 2T Hough (14e, 41e), Marchini (58e), 3P Hough (5e, 32e, 37e).

Carton jaune : Ponnau (73e, antijeu).

Aurillac : 2E Leiataua (33e), de pénalité (76e) ; 2T (33e, 76e), 1P (47e) Petitjean.

arton jaune : Valentin (53e, brutalité).

 

ALBI : 15. Marchini ; 14. M. Le Bourhis (20. Mau 66e), 13. Taumoepeau, 12. Barthélémy, 11. Naqiri ; 10. Hough (21. Rojas Alvares 44e), 9. Rick (22. Chateauraynaud 70e) ; 7. Farré (2. Djebablah 74e), 8. Tonga (19. Chollon 67e), 6. Calas ; 5. Damiani, 4. Maisuradze (18. M. André 57e) ; 3. Hamadache (23. Sheklashvili 45e), 2. Djebablah (Cap.) (16. Ponnau 57e), 1. Dedieu (17. Lafoy 60e).

 

AURILLAC : 15. McPhee ; 14. Valentin (22. Luatua 73e), 13. Lilomaiava, 12. Kemp (21. Sharikadze 45e), 11. Gaston, 10. Petitjean (Cap.), 9. Adriaanse (20. Nanette 60e) ; 7. Briatte, 8. Nouhaillaguet (19. Lescure 67e), 6. Maituku ; 5. Maninoa, 4. Fourcade (18. Corbex 55e) ; 3. Alves (23. Khatiashvili 60e-79e), 2. Leiataua (16. Catanzano 73e), 1. Fabbro (17. Escur 14e).

 

L'INFIRMERIE 

Albi - André Hough est sorti boîtant bas.

Aurillac - Khatiashvili s'est donné une entorse à une cheville et n'a pu finir la rencontre.

 

LES MEILLEURS

à Albi, Hough, Damiani, Farré, Hamadache ; à Aurillac, Mc Phee.

 

LES BUTEURS

Hough : 2T/2, 3P/3, Marchini : 1T/1. Petitjean : 1T/1, 1P/4.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?