Ouedraogo: «On a faim de victoire»

  • Ouedraogo: «On a faim de victoire»
    Ouedraogo: «On a faim de victoire»
Publié le , mis à jour

Fulgence Ouedraogo s’est exprimé après la victoire de son équipe face à Brive vendredi soir.

Que pensez-vous de cette sixième victoire ?

« En effet sixième victoire d’affilée, je crois que c’est une première pour nous donc c’est une très bonne chose. D’autant plus que les conditions étaient très difficiles cela n’a pas été évident. On regrette de ne pas avoir pris le bonus, on le loupe de peu, mais on décroche malgré tout la victoire et c’est important. »

Quand est-il de votre capacité d’adaptation ce soir ?

« On a eu du mal en début de match à trouver notre rythme, mais on a su progressivement mettre la main sur le ballon au cours de la partie et tout a été beaucoup mieux.»

On parle de plus en plus de Montpellier, vous marquez les esprits, qu’est ce qui se passe dans vos têtes ?

« On a envie de progresser, d’aller de l’avant. L’envie de gagner se multiplie à chaque victoire. Aujourd’hui on est déjà tourné vers le quart de finale de coupe d’Europe. En gagnant en Angleterre on voudrait se payer un billet pour la demi finale à domicile.»

Pour la suite du Top14, comment vous sentez-vous ?

« On va essayer de continuer sur cette dynamique. Il va y avoir cette parenthèse coupe d’europe, et par la suite nous reprendrons le championnat comme nous l’avons quitté. Nous allons devoir faire attention à Clermont qui est aussi sur une bonne dynamique. Le Racing notamment qui est est toujours aussi solide malgré ses deux défaites d’affilées. La lutte finale va être acharnée, mais pour l’instant on profite de l’instant présent.»

Avez-vous conscience d’avoir franchi un palier supplémentaire encore ce soir ?

« Nous n’avons pas trop été inquiété pendant la partie, mais on était sûr de nos forces et on savait que nous devions être forts dans l’engagement. Pour l’instant les matchs nous sourient donc c’est une bonne chose. Match après match on apprend, on a faim de victoire et on ne veut pas s’arrêter là.» Par Julien Louis.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?