Le hold-up de Grenoble...

  • Le hold-up de Grenoble...
    Le hold-up de Grenoble...
Publié le , mis à jour

Dominés dans le combat par les Oyonnaxiens, les Isérois s'en sont tirés par le chas d'une aiguille au terme d'une fin de match haute en intensité, qui vit les Oyonnaxiens gâcher à deux reprises la balle de match.

LE MATCH

« Aux chiottes l'arbitre ». C'est sous cette ritournelle qu'est ressorti M. Poite de Charles-Mathon après cette nouvelle défaite de l'USO sur ses terres. Référence, évidemment, à plusieurs décisions qui ont privé les Oyonnaxiens d'une victoire méritée, au vu de leur domination en mêlée et de l'indigente prestation de leurs adversaires. Auteurs de trois essais, les Oyonnaxiens ont payé leur indiscipline, matérialisée par cinq pénalités réussies par les buteurs grenoblois, et surtout le carton rouge infligé Silvère Tian.

 

LE TOURNANT

Il s'agit probablement du carton infligé à Tian, qui permit aux Grenoblois d'égaliser terminer la rencontre en supériorité numérique. Pénalisé pour une faute au sol, l'arrière ivoirien a craqué, adressant à M. Poite un nom d'oiseau, transformant son carton jaune en carton rouge. Fatigués par leur débauche d'énergie, les Oyonnaxiens l'ont probablement payé sur l'avant dernière action du match et l'essai de Diaby (lire ci­dessous) alors que les Haut­Bugistes avaient la ablle au bpout du pied de Lespinas.

 

L'ACTION

Les Oyonnaxiens ont eu deux fois la balle de match. D'abord au bout du pied de Lespinas, qui la manqua. Puis dans les mains de l'ailier Ikpefan, incapable d'aplatir le ballon relâché par Aplon (trompé par le rebond sur le synthétique...) alors qu'il se trouvait dans l'en­but... Dans la continuité, les Greoblois relançaient, puis perdaient le ballon. Un sauvetage et une contre­attaque de Lucas Dupont permettait néanmoins aux Isérois de repartir une dernière fois à l'attaque. Et c'est Loïck Jammes qui effectuait la percée décisive, relayée par Diaby pour un essai qui crucifiait ses anciens partenaires au bout d'une séquence de plus de deux minutes, marquée de quatre changements de main.

 

LE JOUEUR

Difficile de ressortir une individualité dans un camp grenoblois plombé par un certain manque d'agressivité. On notera tout de même la prestation de Peter Kimlin, le troisième ligne monté dans la cage pour la fin de match, qui secoua à plusieurs reprises le cocotier. À noter également la bonne entrée en jeu du jeune talonneur Loïck Jammes à la place d'Arnaud Héguy. Lequel, au sein d'une mêlée secouée, a trouvé les ressources pour se montrer très disponible dans le jeu, réussissant un turnover décisif sur la pénalité de l'égalisation, puis en effectuant la percée décisive sur l'essai de Diaby.

 

 

Fiche Technique

 

Oyonnax – Grenoble 20­-27

À Oyonnax – Samedi à 18h30 – 8542 spectateurs

Arbitre : M.Poite (Midi-Pyrénées)

 

Évolution du score : 5-0, 5-3, 8-3, 8-8, 15-8, 15-11 (MT) ; 15-14, 15-17, 20-17, 20-20, 20-27.

 

OYONNAX > 15.Tian ; 14.Codjo, 13.Sheridan, 12.Hansell­Pune (cap), 11.Ikpefan ; 10.Étienne (22.Lespinas 62e), 9.Blanc (21.Cibray 62e) ; 7.Sobela (19.Missoup 53e) , 8.Ma'afu (20.Swerling 72e), 6.Fa'asavalu ; 5.Fabbri (18.Power 58e), 4.Metz (18.Power 19e-26e) ; 3. Guillamon (23.Wright 33e), 2.Maurouard (16.Bordes 66e), 1.Rapant (17.Delboulbes 53e­80e) .

 

GRENOBLE > 15.Gengenbacher (cap.) ; 14.Nemani, 13.Hunt, 12.Estebanez, 11.Dupont ; 10.Bosch (21.Wisniewski 59e), 9.McLeod (20.Hart 59e­80e) ; 7.Alexandre (19.Diaby 72e), 8.Grice, 6.Kimlin ; 5.Marie (18.Vanderglas 52e), 4.Hand ; 3.Desmaison (23.De Klerk MT), 2.Héguy (16.Jammes 25e), 1. Barcella (17.Taumalolo 52e).

 

OYONNAX : 3E Codjo (8e), de pénalité (34e), Tian (61e) ; 1T Etienne (65e), 1P Etienne 14e

Carton rouge : Tian (71

Blessés : Guillamon (coude)

 

GRENOBLE : 2E McLeod (22e), Diaby (78e), 5P Bosh (12e, 40e, 50e), Wisniewski (59e,70e)

Blessés : Héguy (commotion), Hart.

 

LES ÉTOILES

** Kimlin, Jammes ; Fa'asavalu, Rapant.

* Nemani, Estebanez, McLeod, Alexandre ; Codjo, Blanc, Maurouard.

 

LES BUTEURS

Étienne 1T/2, 1P/2, Lespinas 0P/1 ; Bosch 0T/1, 3P/3 ; Wisniewski 1T/1, 2P/2

 

 

Nicolas Zanardi
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?