Insultes à arbitre : Tian risque gros

  • Insultes à arbitre : Tian risque gros
    Insultes à arbitre : Tian risque gros
Publié le , mis à jour

Auteur d’insultes et de menaces à l’encontre de l’arbitre, Romain Poite, l’arrière oyonnaxien Silvère Tian a subi une logique expulsion face à Grenoble. Laquelle pourrait lui coûter très cher, en dépit d’excuses présentées après le coup de sifflet final.

Voilà bien le genre de fait qu’on aimerait ne jamais retranscrire… On jouait la 71eminute de cet Oyonnax-Grenoble lorsque l’arrière de l’USO Silvère Tian s’est vu sanctionner d’un carton jaune. Une exclusion à laquelle l’intéressé ne sut réagir autrement qu’en invectivant l’arbitre, d’un «y a rien, tu fais chier », transformant illico le carton jaune en carton rouge. Lequel fit littéralement sortir de ses gonds le joueur oyonnaxien…

De 4 à 260 semaines de suspension?

À ce stade du récit, il convient de poser un préalable. Faute, il y avait bien, car Tian n’avait pas relâché le pilier du FCG Alisona Taumalolo avant de lui contester le ballon au sol. Carton, probablement, puisqu’il s’agissait au décompte de M. Poite de la septième faute au sol des Oyonnaxiens, réalisée qui plus est sous les poteaux après une avancée significative des Grenoblois. La décision de l’arbitre semblait ainsi tout à fait fondée, si tant est que l’inverse aurait pu en partie excuser la réaction du joueur. Sur le coup de l’excitation, Tian commit en effet l’irréparable en promettant à l’arbitre de «le choper » après le match, aggravant sa menace d’insultes rapportées par Romain Poite dans son rapport. Le plus grave? C’est que Tian a joint les actes à la parole, se retrouvant sur le terrain au coup de sifflet final, et seulement empêché de se rapprocher de M. Poite par son entraîneur Stéphane Glas, ainsi que par son coéquipier Jérémie Maurouard et les agents de sécurité.

Ces derniers ont d’ailleurs longtemps gardé la porte des arbitres, conférant à la conférence de presse un climat lourd, heureusement atténué par le mea culpa réalisé par Silvère Tian. L’arrière de l’USO est en effet allé présenter ses excuses à Romain Poite, avant d’exprimer ses regrets devant les caméras de Canal +. «Peut-être que je voulais tellement cette victoire - car elle était très importante pour nous - que sur le coup, je me suis énervé. Je n’aurais pas dû, car il y a pas mal de gamins qui suivent les matchs. Ma réaction n’a pas été bonne en tant que joueur professionnel. » C’est le moins que l’on puisse dire… Les excuses de Tian auront-elles valeur de circonstance atténuante? C’est à souhaiter pour lui, même s’il semble peu probable que la Commission de discipline passe l’éponge. Si World Rugby préconise un barème entre 4 et 52 semaines de suspension, celui de la LNR peut aller jusqu’à 260 semaines, soit cinq ans. Tian, qui dispose encore d’un an de contrat avec Oyonnax, fêtera ses 36 ans en juillet.

Nicolas Zanardi
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?