Sonny Bill Williams sur le retour

  • Sonny Bill Williams sur le retour
    Sonny Bill Williams sur le retour
Publié le , mis à jour

Le RCT de Boudjellal est en passe de faire revenir Sonny Bill Williams sur les bords de la Méditerranée. Le double champion du monde néo-zélandais pourrait ainsi retrouver Ma’a Nonu à Mayol dès le mois de décembre prochain. Pour l’accueillir, Mermoz serait partant...

Mourad Boujellal rêve de le faire revenir depuis qu’il est parti en 2010. Six ans plus tard, et deux titres de champion du monde pour l’intéressé, le président du RCT a repris contact avec Sonny Bill Williams (30 ans) et son agent, Kodher Nasser, également conseiller de Quade Cooper. Depuis des semaines, les deux hommes échangent à propos des conditions d’un possible retour de l’un des chouchous de Mayol du temps de l’ère Umaga et du début de mandat de Philippe Saint-André. Celles-ci pourraient être les suivantes : arrivée en décembre 2016, possibilité de le libérer pour la tournée des Lions britanniques en Nouvelle-Zélande en 2017, pige pour le rugby à VII, salaires, durées… Tout a été traité et réglé. Reste à se mettre d’accord par écrit. SBW, actuellement avec la sélection de rugby à VII néo-zélandaise, prépare les jeux Olympiques de Rio. Il disputera d’ailleurs la semaine prochaine le tournoi de Hong Kong. C’est en marge de cette compétition que Mourad Boudjellal espère le convaincre définitivement.

Mermoz : Racing ou MHR ?

Dans l’effectif toulonnais, il faudra lui faire de la place à un poste où les prétendants de classe mondiale ne manquent pas. Ma’a Nonu vient d’arriver, Mathieu Bastareaud a prolongé cinq ans (mais bénéficie d’une clause pour une éventuelle pige au Japon d’ici deux ans) et Matt Giteau est jugé intransférable. Reste donc Maxime Mermoz (29 ans), très performant avec le RCT mais aussi le XV de France où, durant ce Tournoi, il a retrouvé une place de titulaire. Le joueur, sous contrat pour un an, avait une clause libératoire à faire jouer avant le 31 mars mais il a obtenu le report jusqu’à fin avril. Preuve que les deux parties s’interrogent sur leur futur commun. Mermoz ne manque de sollicitations. Si la piste Toulouse se serait quasiment éteinte, le Racing 92 et surtout Montpellier le surveillent en revanche de près. L’un des deux clubs aurait même formulé une offre de trois ans. L’avenir du Français semble donc lié à celui de SBW, un joueur qu’il admire mais qu’il devrait seulement croiser au RCT.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?