L’avenir en question

  • L’avenir en question
    L’avenir en question
Publié le , mis à jour

Le club marseillais qui disputera la finale de Provence se penche sur un possible rapprochement avec l’entente Digne-Provence rugby.

Le Smuc ne fera pas aussi bien que la saison dernière. Hier, les Marseillaises, quatrièmes de leur poule, recevaient le deuxième, Saint-Mandrier, pour disputer un dernier match, pour l’honneur. Quoi qu’il arrive, elles n’auront pas la chance de disputer à nouveau les phases finales, qu’elles avaient quitté dès le premier tour au printemps dernier. « La qualification était un objectif mais il y a deux équipes plus fortes devant nous, concède Thomas Ricard, qui arrêtera en fin de saison après sept ans sur le banc marseillais. Nice est une belle équipe, et Saint-Mandrier est toujours solide. Et contre nous, La Valette a aligné son équipe une bis, à deux reprises. Nous avons des antécédents avec eux… Nous payons cher également notre match nul à domicile contre Velleron. Nous allons tenter de terminer en beauté contre Saint-Mandrier » Ensuite, les Marseillaises retrouveront Velleron le 23 avril, lors des finales de Provence, pour tenter de conserver le titre régional, décroché il y a un an.

Pas assez de joueuses

Surtout, le Smuc se pose des questions sur son avenir. Après sa troisième saison à XV, il ignore s’il y en aura une quatrième. La saison prochaine, il devra aligner une équipe réserve. Avec vingt-huit joueuses actuellement, cela est insuffisant. « Et je n’en ai jamais eu autant, sourit, un peu jaune, l’entraîneur. C’est un exploit d’avoir autant de filles cette saison. » Pourtant, il devrait être possible de recruter des joueuses, dans une si grande ville. Mais de nombreuses étudiantes ont choisi de rejoindre l’entente Digne-Provence Rugby, en bas du classement pour sa première saison à XV. En interne, le club réfléchit sérieusement à rejoindre l’entente. S. F.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?