2013 : la dernière finale limouxine

  • 2013 : la dernière finale limouxine
    2013 : la dernière finale limouxine
Publié le , mis à jour

Le 11 mai 2013, Limoux dispute face à Avignon la dixième finale de Coupe de son histoire. Ce jour-là, les Limouxins échouent d’un tout petit point face aux Vauclusiens (38-37). Une finale qui est à ce jour la plus prolifique de l’histoire avec soixante-quinze points inscrits. Retour sur un match à couper le souffle…

C’est un samedi du mois de mai, le stade Domec de Carcassonne accueille cette finale de l’édition 2013. Un peu moins de 7000 spectateurs ont pris place dans l’enceinte audoise. Tous les spectateurs présents n’ont certainement pas regretté d’avoir assisté à cette finale qui s’est conclue sur un score inflationniste de 38 à 37 en faveur d’Avignon. Victoire qui aurait pu aussi bien revenir à Limoux.

En cette saison 2012-13, Limoux n’a pas été tellement brillant lors de la phase qualificative du championnat de France. Les Audois n’ont remporté que cinq rencontres officielles sur dix-sept et n’ont pas participé à la phase éliminatoire. Au niveau du classement, ils ont hérité de l’avant dernière place devant Lescure d’Albigeois.

En revanche, ils ont bien tiré leur épingle du jeu en Coupe de France. À la faveur d’un tirage favorable, ils ont réussi à se retrouver dans le dernier carré.

À Lézignan, ils ont pris le meilleur sur Carcassonne (36-22). Succès qui leur a ouvert les portes de la finale face à Avignon vainqueur de Toulouse (30-26) au tour précédent.

13 ESSAIS MARQUES

Pour le gain de cette couronne nationale, les deux équipes jouent sans complexes. Toutes deux naturellement tournées vers l’offensive proposent un jeu pétillant, chantant et séduisant. Après moins de dix minutes de jeu, Avignon ouvre la marque à la faveur de son pilier international italien « Ray » Nasso qui a été un des bonhommes de cette finale. Quelques minutes après, Limoux répond du tac au tac grâce à son ailier, Alexandre Doutres remettant les pendules à l’heure (6-6).

Tout au long de la rencontre, c’est un chassé — croisé au score. À l’heure de jeu, les Limouxins pensent avoir fait le break, Ils mènent 33-22. Finalement, la fin de match est vauclusienne. Sans complexes, les Avignonnais lancent des offensives. À trois reprises par l’intermédiaire de Romano, Khattabi et Nasso, ils concrétisent et ont la faveur du tableau d’affichage à la 75e minute (38-33). Dans ce match à couper le souffle, c’est Limoux qui inscrit la dernière banderille en bout de ligne par son centre Scott Blanc (78e). Le score passe à 37 à 38. Le sort de cette finale est alors suspendu à la transformation du buteur Philip Ramage qui en coin peut offrir la troisième Coupe de France aux Limouxins. Finalement, c’est le poteau qui refuse la victoire limouxine.

À la dernière seconde de jeu, Mickael Murcia claque le drop de la dernière chance qui passe à quelques centimètres de la barre.

La Coupe part pour Avignon, mais en ce 11 mai 2013, les Limouxins peuvent se flatter d’avoir participé à une des plus belles finales de l’histoire avec treize essais inscrits. Peut – être que le 16 avril prochain face à la réserve des Dragons catalans, la Coupe prendra la direction de Limoux ?

La fiche technique :

A Carcassonne (samedi 11 mai, 16 heures) : Avignon 38 – Limoux 37 (12 -14).

Arbitre : M. Vincent (Ligue Midi-Pyrénées)

Affluence : 6877 spectateurs.

Avignon : 7E Nasso (12e, 37e, 75e), Wood (47e), Jullien (50e), Romano (63e), Katthabi (69e), 5T Arnaud (12e , 38e, 51e, 71e, 75e).

Limoux : 6 E Doutres (18e, 26e, 53e), Blanch (42e, 78e), Ramage (60e), 5 T (18e, 27e, 42e, 53e, 60e), 1 P (40e) Ramage, 1 D Murcia (45e).

Avignon : Arnaud ; Liguoro, Romano, Jullien, Rhu ; (o) Bissière, (m) Millard ; Kathabbi ; Wood, Clément ; Pelo, Cagnac (cap), Nasso. Sont entrés en jeu : Thamgart, Armani, Durandal, Pourret.

Limoux : Taylor ; Doutres, Blanch, Hatfield, B Almarcha ; (o) Ramage, (m) Murcia (cap) ; Munoz ; N Almarcha, Dean ; Herold, Alberola, Tamata. Sont entrés en jeu : Pramil, Palea’aesina, Reffle, Teixido

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?