Saint-Girons, Laroque-Bélesta outsiders

  • Saint-Girons, Laroque-Bélesta outsiders
    Saint-Girons, Laroque-Bélesta outsiders
Publié le , mis à jour

Le carré final de l’élite régionale est désormais connu. Et la suite ?

Dimanche en fin d’après-midi, le verdict est tombé. Le dernier carré de l’élite régionale sera ainsi composé : Saint-Sulpice-la Pointe en découdra face à Saint-Girons et Beaumont-de-Lomagne sera opposé à Laroque-Bélesta pour valider une place en finale régionale et surtout pour l’accession en Fédérale 3 qui sera promise aux vainqueurs. Si les Saint-Sulpiciens et les Beaumontois ont confirmé leur prouesse du match aller face à Léguevin et Moissac, les Saint-Gironnais et joueurs du Pays d’Olmes ont créé une belle surprise lors de ces quarts de finale. Vaincus au Luc (12-19) lors de la première manche face à Sor-Agout, les Couseranais ont redressé une situation sérieusement compromise en s’imposant 23 à 6 sur la pelouse tarnaise.

À la Vallée du Girou, Laroque- Bélesta a résisté et bien défendu son capital de sept unités d’avance. Les Ariégeois se sont inclinés 14 à 12, mais sur l’ensemble des deux matchs, ils se sont imposés (34-29). Saint-Girons et Laroque Bélesta se retrouvent dans ce dernier carré et tenteront les 17 et 24 avril de décrocher le billet pour accéder à la finale territoriale et au sein du troisième échelon fédéral.

SANS PRESSION

Tous deux retrouvent un adversaire qu’ils avaient croisé lors de la phase de classement. Au regard des précédents résultats, les Ariégeois ne vont pas bénéficier de la faveur du pronostic puisque Saint-Girons s’est doublement incliné face à son rival tarnais. En début de saison, le Sporting avait chuté à domicile (22-18). Lors du retour, il avait essuyé une sévère défaite (34-0) avec une équipe totalement remaniée. Quant à Laroque-Bélesta, elle avait résisté en Lomagne 23 -30 et avait baissé la garde à domicile 10-18. Ce statut d’outsider, il n’est pas fait pour déplaire au président saint-gironnais, Vincent Bonzom. « Nous sommes qualifiés pour le championnat de France. Pour nous, la saison est déjà réussie. Cette demi-finale, nous l’abordons sans aucune pression. Nous ne sommes pas favoris et ce statut nous convient très bien. »

Du côté de Laroque-Bélestat, le président Stéphane Blazy partage le même discours que son homologue saint-gironnais. « Notre objectif est déjà atteint puisque nous souhaitions qualifier les deux équipes seniors pour la phase éliminatoire. D’ailleurs, notre équipe est également qualifiée pour la demi-finale, ce qui est déjà une belle performance. Quant à cette demi-finale face à Beaumont, nous l’abordons sans la moindre pression. Ce match, c’est du bonus, du plaisir. Nous ne sommes pas favoris mais nous allons tout faire pour inverser le résultat. »

Saint-Girons et Laroque-Bélesta seront les David de ce dernier carré. Saint-Sulpice et Beaumont auront le rôle de Goliath. Tous deux devront toutefois se méfier de ces deux drôles d’adversaires.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?