Castanet écrit son histoire

  • Castanet écrit son histoire
    Castanet écrit son histoire
Publié le , mis à jour

Après leur victoire face à Blagnac, les Castanéens se sont adjugé le titre officieux de meilleure équipe amateur de Haute-Garonne. De quoi donner des idées pour la suite.  

Castanet réalise une saison pleine et est en passe de se qualifier pour la suite du championnat de Fédérale 1, le fameux trophée Jean-Prat, quelque peu tombé aux oubliettes ces derniers temps mais remis au goût du jour depuis l'avènement de la nouvelle formule du championnat. Depuis longtemps déjà, les Castanéens font le choix de la régularité. Des entraîneurs qui font partie des murs (Thierry Fossat est là depuis 11 ans, Jean-Louis Dessacs depuis trois saisons), un effectif relativement stable au fil des ans, avec des retouches sporadiques mais efficientes (on pense à Laurent Baluc-Rittener par exemple), sans joueurs professionnels. L'équipe Castanéenne est une valeur sûre de la Fédérale 1, avec une septième saison consécutive à cet échelon et la présence en phase finale six fois sur sept !

 

 « Les joueurs ont la clé »

Cette année semble être celle de toutes les réussites pour le club haut-garonnais. Actuels troisièmes de leur poule, ils ont disposé de Blagnac (17-11), ce dernier dimanche, dans le derby du département, pour s'offrir le titre officieux de meilleure équipe amateur du département. Un match plein, maîtrisé de bout en bout, qui leur permet de valider mathématiquement leur qualification pour la deuxième phase et d'être toujours en course pour finir la saison régulière à la troisième place. Il leur restera à gérer un déplacement à Bagnères lors de la dernière journée avant d'attaquer les choses sérieuses. Jean-Louis Dessacs, coentraîneur avec Thierry Fossat, accorde la plus grande importance à ce déplacement : « Ce match doit nous permettre de bien préparer le huitième de finale aller et retour qui arrivera immédiatement après. Nous devons gagner pour terminer troisième de la poule derrière les ogres Auch et Nevers qui vont nous quitter pour aller se disputer la montée en Pro D2. Ce serait une magnifique réussite de terminer « premier » des « petits » ».

 

Quel seront les objectifs du club lors de cette phase finale ? Gilles Manent, coprésident à l'Avenir castanéen, explique que les joueurs ont la clé : « Nous n'avons pas fixé d'objectifs clairs. Ce sont les joueurs qui écrivent leur histoire, l'aventure leur appartient. Bien entendu nous aimerions aller le plus loin possible, il faut être ambitieux. Mais ce sont les hommes sur le terrain qui détiennent la clé. » Et l'homme fort du club haut-garonnais de se féliciter de l'engouement autour de sa structure : « Après le match contre Blagnac, nous avons réuni 360 personnes pour une soirée de gala. Tous les acteurs du clubs, actuel ou ancien, étaient là. C'est bien la preuve que notre club fédère. »

Par David Bourniquel

 

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?