Montpellier “croque” du requin !

  • Montpellier “croque” du requin !
    Montpellier “croque” du requin !
Publié le

Le MHR est qualifié pour les demi-finales de la Challenge Cup où il recevra à l’Altrad Stadium Gloucester ou Newport. Quelle performance ! Les Héraultais sont les premiers à faire tomber les Sharks dans leur antre cette saison au terme d’un match maîtrisé et d’un second acte totalement dominé. Les Anglais ont eux craqué après l’heure de jeu.

Sale 25 - 19 Montpellier

Par Julien Louis

 

Résumé de la rencontre

La pluie annoncée ne s’est jamais abattue sur l’antre des Sharks et le premier acte de cette opposition fut très plaisant, entre deux formations tournées vers l’offensive. Et globalement disciplinées (neuf pénalités concédées). Après un premier quart-d’heure durant lequel les défenses ont pris le pas sur les attaques, le match se débride en huit minutes. Willemse permet au MHR de prendre l’avantage avant que Brady ne lui réponde et ramène les Sharks à deux longueurs des Cistes. Mieux organisés défensivement et supérieurs sur mauls, les Anglais mettent la main sur le ballon et Cipriani leur permet de virer en tête à la pause. Alors que Paillaugue a lui manqué une pénalité sur la sirène et n’a donc pas permis à son équipe de bonifier sa supériorité dans le défi physique. Les Montpelliérains peuvent regretter leur manque d’application technique et leurs errances en défense qui ne leur permettent pas de trouver de la continuité dans leur jeu. Alors qu’ils sont bien en place sur les fondamentaux de la conquête. Au retour des vestiaires, Sale a la possession du ballon mais le MHR a retrouvé de la fluidité et de la rigueur, dans sa réorganisation défensive pour repousser tous les assauts anglais. Pragmatique, les visiteurs scorent sur chacun de leurs temps forts par la botte de Paillaugue et mènent 16-11 à l’heure de jeu.  Les Héraultais prennent ensuite totalement l’ascendant sur leurs adversaires et profitent de leur grande indiscipline (huit pénalités concédées et une seule récoltée) pour s’échapper au score (25-14). Avant de trembler dans les deux dernières minutes suite à l’essai en solitaire de James. Sans se faire rejoindre. Montpellier peut lever les bras, il est en demi-finale de la Challenge Cup !

 

Le "faux-tournant"

Le carton jaune de Thibault Privat. Exclu temporairement pour une faute volontaire dans un ruck, le numéro quatre héraultais aurait pu coûter très cher à son équipe à un moment clé du match. Mais il n’en fut rien. Au contraire. En son absence, Montpellier a inscrit neuf points par la botte de son buteur, pour seulement trois encaissés. Soudés en infériorité numérique, les Cistes ont totalement étouffé des Sharks, devenus presque inoffensifs. Les Anglais vont même progressivement perdre le fil de leur rugby suite au carton jaune reçu par le talonneur remplaçant, Briggs, avant de réagir en fin de match. Ce-faux-tournant a donc permis au MHR d’asseoir sa domination dans le jeu, là où il aurait pu s’écrouler.

 

L'essai du match

Paul Willemse fait parler sa puissance après un magnifique mouvement collectif. L’action démarre d’un une-deux au centre du terrain entre l’intéressé et Paillaugue, qui déstabilise une première fois la défense anglaise. François Steyn est sollicité et crée le décalage, avant qu’un jeu à trois malicieux ne fasse la différence. Paillaugue, Mogg puis Nagusa s’échangent le ballon en redoublant les passes sur plusieurs mètres. Le jeu rebondit côté ouvert et les locaux sont pris de vitesse. Une série de pick and go s’en suit avant qu’un un maul ne s’organise à dix mètres de l’en-but des Sharks. Poussé par son pack, le deuxième ligne sud-africain (Willemse) s’écroule derrière la ligne et inscrit le premier essai héraultais. Son septième cette saison (le troisième en Challenge Cup), ce qui fait de lui l’avant le plus prolifique du MHR.

 

L'homme du match

François Steyn montre toute l’étendue de son talent. Le Sud-Africain avait déjà prouvé ses qualités défensives et son énorme coup de pied sous les couleurs de Montpellier. Et ce soir face aux Sharks, il a également démontré qu’il était un redoutable attaquant, vif et puissant. Impliqué sur le premier essai du MHR, il fut l’auteur d’une magnifique percée de quarante mètres (76e) qui déstabilisa totalement les Sharks. Précieux dans sa défense sur l’homme et dans les rucks grâce à son agressivité, il a également soulagé son équipe par la longueur de son jeu au pied. En trouvant huit touches toutes bien placées. Un match plein de Steyn et de Paillaugue (élu homme du match) aussi, qui a marqué vingt points au pied.

 

FICHE TECHNIQUE

AJ Bell Stadium de Salford – Vendredi 20h45 – 5500 spectateurs

Arbitre: M. Lacey (Irlande)

Evolution du score: 3-0, 3-7, 3-10, 8-10, 11-10 (MT); 13-11, 16-11, 16-14, 19-14, 22-14, 25-14, 25-19

 

Sale : 2E Brady (22e), James (77e); 3P Cipriani (12e, 33e, 62e)

Carton jaune: Briggs (68e)

Non entrés en jeu : 21. Mitchell, 22. Ford

 

Montpellier : 1E Willemse (14e); 1T Paillaugue (14e); 6P Paillaugue (18e, 46e, 56e, 65e, 69e, 72e)

Carton jaune: Privat (61e)

Non entré en jeu: 21. Wright

 

SALE SHARKS : 15. Haley; 14. Brady, 13. James, 12. Leota (23. Jennings, 78e), 11. Edwards; 10. Cipriani, 9. Stringer; 7. M. Lund (Cap.) (20. Seymour, 13e; Taylor, 73e, Seymour, 78e), 8. Ioane, 6. Neild; 5. Ostrikov (19. Mills, 69e), 4. Evans; 3. Cobilas (18. Mujati, 62e), 2. Taylor (16. Briggs, 67e), 1. Harrison (17. Lewis-Roberts, 54e).

MONTPELLIER : 15. Mogg (23. Floch, 8e-13e; Floch, 67e); 14. Nagusa, 13. Tuitavake (22. Ebersohn, 61e), 12. Steyn, 11. Fall; 10. Lucas, 9. Paillaugue; 7. Liebenberg (20. Galletier, 58e), 8. Qera, 6. Ouedraogo (Cap.); 5. Willemse, 4. Privat (19. Tchale-Watchou, 73e); 3. Jan. Du Plessis (18. Kubriashvili, 54e), 2. B. Du Plessis (16. Ivaldi, 72e), 1. Nariashvili (17. Watremez, 54e).

 

Les buteurs

Cipriani (3P/3, 0T/1) ; Paillaugue (1T/1, 6P/8)

 

Les meilleurs

James, Brady, Ioane ; Paillaugue, Willemse, B. Du Plessis, Steyn, Ouedraogo, Lucas.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?