Le Racing en demi dans la douleur

  • Le Racing en demi dans la douleur
    Le Racing en demi dans la douleur
Publié le , mis à jour

Les Racigmen ont du batailler pour arriver à bout de ces toulonnais. Un match fort en intensité et important dans le combat. 

Résumé :

 

Partout nous avons pu lire que ce choc allait promettre de belles surprises, de l'affrontement, du combat. Tout était au rendez-vous. Dès la deuxième minute, Carter passe une pénalité et Juan Imhoff intercepte un ballon toulonnais la minute suivante. Le Racing mène 10 à 0 à 3 minutes du début du match. Mais c'était sans compter sur des toulonnais qui rêvent d'un quatrième titre d'affilé. Les hommes de Bernard Laporte ne sont pas habitués à se déplacer pour un quart de finale. C'est en effet la première fois qu'ils jouent un quart à l'extérieur et quel extérieur avec le public de Colombes. Avec un Pélissié des beaux jours et surtout un Ollivon qui marque un essai à la neuvième minute, les Toulonnais respirent. A la mi-temps, les deux équipes se serrent les coudes (10-10). Dès la deuxième période, les phases de jeu deviennent longues et intensives autant du côté parisien que du côté toulonnais. Les blessés sont à déplorés et le reste des points se fera au pied. Mais c'est à deux minutes de la fin, que Chilachava commet une erreur. Alors qu'il n'est plus sur ses appuis, il continue à gratter le ballon à terre. Pénalité. Machenaud la passe, le Racing file en demi-finale sur le score de 19-16. Ils retrouveront à Nothingham Leicester le dimanche 24 avril. Les Toulonnais n'iront pas chercher un quatrième titre européen.

 

Le fait du match :

 

A noter, que ce match a été d'une intensité forte. Et c'est le nombre de blessés qui est à déploré. Dumoulin dès la 10ème minute sort sur saignement au nez, on apprendra plus tard que son nez est cassé. Ensuite Dan Carter est touché au genou, Guilhem Guirado à l'épaule, Charles Ollivon au coude, Dimitri Szarzewski notamment.

 

 

Racing 92 – Toulon 19-16 (10-10)

Stade Yves du Manoir (Colombes)

Arbitre : Wayne Barnes

 

Evolution du score : 3-0, 10-0, 10-7, 10-10, 10-13, 13-13, 16-13, 16-16, 19-16

 

Racing 92> 15. Dulin ; 14. Rokocoko, 13. Goosen, 12. Dumoulin (23. Andreu 10e), 11. Imhoff ; 10. Carter, 9. Machenaud ; 8. Masoe, 7. Le Roux, 6. Lauret (19. Nyanga 70e) ; 5. Van Der Merwe (20. Carizza 57e), 4. Charteris ; 3. Ducalcon (18. Castrogiovanni 70e), 2. Szarzewski (cap.) (16. Chat 23e), 1. Ben Arous (17. Vartanov 78e)

 

Non entrés en jeu : Mike Philips, Rémi Talès

 

Toulon> 15. Armitage ; 14. Tuisova, 13. Mermoz (20. Bastareaud 74e), 12. Nonu, 11. O'Connor ; 10. Giteau( 21. Taylor 61e), 9. Pelissié (22. Escande 74e) ; 8. Vermeulen, 7. Ollivon (19. Armitage 40e), 6. Smith (23. Lasalle 64e) ; 5. Taofifenua, 4. Gorgodze ; 3. Saulo (18. Chilachava 40e), 2. Guirado (cap.) (16. Orioli 64e), 1. Fresia (17. Chiocci 45e)

 

Non entrés en jeu :

 

Points :

 

Racing 92 : 1P/1 Carter (2e), 3P/6 Machenaud (37e manquée, 45e manquée, 47e, 50e, 75e manquée, 78e), 1E Imhoff ( 3e), 1T/1 Carter (4e)

 

Toulon : 1E Ollivon (9e), 1T/1 Pellisié (10e), OP/2 Armitage (30e manquée, 69e manquée), 3P/5 Pelissié (32e manquée, 39e, 43e, 53e manquée, 58e )

 

Par Jessica Fiscal. 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?