Carcassonne : Nicole dans toutes les pensées

  • Carcassonne : Nicole dans toutes les pensées
    Carcassonne : Nicole dans toutes les pensées
Publié le , mis à jour

Nicole Furlan a été sérieusement blessée lors d’un Tournoi à VII. Dans sa souffrance physique, son club lui apporte un sérieux réconfort.

Nicole Furlan à 27 ans. Elle est employée à la poste de Carcassonne. Pour cette ancienne spécialiste de sports équestres, le rugby est une passion qu’elle a découverte il y a quatre ans en arrière au sein de la section féminine de l’USC. Elle fait partie de ces innombrables anonymes qui peuplent deux fois par mois les pelouses de l’hexagone. Voilà une quinzaine de jours à l’occasion d’un tournoi à VII sur la pelouse tarnaise de Labastide-Saint-Georges, elle a payé un lourd tribut à sa passion. Après un plaquage, sa tête a heurté violemment le sol lui occasionnant une perte de connaissance. Son état étant jugé très préoccupant, elle a été aussitôt acheminée au centre hospitalier de l’hôpital Purpan à Toulouse. Le corps médical diagnostique une compression de la moelle épinière qui lui occasionne une paralysie temporaire des membres supérieurs et, surtout, une grosse perte de mémoire.

« C’est rassurant »

Quinze jours après, ce terrible accident, les dirigeants de la section féminine de l’USC, ses coéquipières ne passent pas une journée sans prendre de ses nouvelles ou se rendre à son chevet. Gabriel Samyn, son entraîneur, effectue quotidiennement des visites à au centre hospitalier toulousain de Purpan. Très affecté par cet accident, il reste dans l’ensemble optimiste sur l’état de santé de sa protégée. « Les nouvelles du corps médical sont rassurantes. Elle souffre encore du dos et commence petit à petit à bouger des membres. Elle retrouve des sensations. Maintenant, nous pensons à son avenir. Au sein du club, nous avons sollicité la Fédération qui a ouvert un dossier auprès des grands blessés du rugby », soutient-il.

La situation de Nicole Furlan n’a pas non plus laissé indifférent le monde de la discipline. De nombreux clubs ont ainsi manifesté un soutien à la Carcassonnaise et plus particulièrement la structure de Lille-Métropole très affecté par cette blessure. « Quoi qu’il arrive, nous ne la laisserons pas tomber. Elle peut compter sur le soutien du club. Son accident nous a soudés encore plus. Nous avons hâte de la revoir parmi nous », conclut « Gaby » Samyn.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?