Cup : Le Toulouse – Olympique prêt pour relever le défi

  • Cup : Le Toulouse – Olympique prêt pour relever le défi
    Cup : Le Toulouse – Olympique prêt pour relever le défi
Publié le , mis à jour

Samedi à 17 heures à Blagnac, Toulouse va tenter d’obtenir le billet pour les huitièmes de finale de la Cup. Leigh, son adversaire n’est autre que le leader du Championship (2ème Division).

Actuellement, au sein du championnat de League-One, le Toulouse-olympique marche sur l’eau. En trois rencontres officielles, il ne compte que des victoires. Succès sur des scores sans appels face à Coventry (54-6), Hemel (74-0) et dimanche dernier à Caerphily face aux Gallois des South-Wales (64-0). Samedi à Blagnac, à l’occasion des seizièmes de finale de la Cup, les Toulousains vont trouver sur leur route un adversaire autrement coriace que les trois précédents. En effet, c’est une institution de la discipline qui se rend en Haute-Garonne : Leigh qui actuellement survole le Championship ( la 2ème division anglaise). Les Centurions tête de gondole de leur championnat ont déjà marqué les esprits avec un capital de huit victoires, pour un partage des points face à Bradford (32-32) et une courte défaite à Batley (24-22) le 7 février dernier. En un mot, les Centurions sont les favoris pour accéder l’année prochaine en Super-League.

LE 26 JUIN 2005

De plus, ils possèdent au sein de leur effectif trois joueurs XXL tels que l’ancien pilier des Kiwis, Fuifui Moimo, le deuxième-ligne international samoan Harrisson Hanssen et Rangi Chase, l’ex ouvreur de Salford baptisé le « magicien » en référence à ses changements de pieds et ses feintes de passes.

On l’aura compris c’est un sacré défi qui attend les hommes de Sylvain Houles. Certes, ils ne seront pas favoris, mais ils ont la ferme intention de lutter jusqu’à l’ultime seconde jeu. Du côté du stade des Minimes, certains ont encore en mémoire ce match du 26 juin 2005. Ce jour- là, les Toulousains étaient opposés à Widnes dans le cadre des quarts de finale de la Cup. Loin d’avoir les faveurs du pronostic, ils s’étaient imposés 40 à 24 et avaient gagné le droit d’être le premier club français à atteindre le cap des demi-finales. Après tout ! « Impossible n’est pas toulousain . »

Toulouse peut créer la surprise.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?