Privat : « Montpellier a une bonne tête de champion... »

  • Privat : « Montpellier a une bonne tête de champion... »
    Privat : « Montpellier a une bonne tête de champion... »
Publié le , mis à jour

Le deuxième ligne de Montpellier, Thibaut Privat, revient sur la victoire de son équipe, à Paris. Impressionné par le rayonnement de son équipe, il affirme ses ambitions mais sait aussi que la concurrence sera féroce. 

Votre équipe de Montpellier a gagné à Paris, là où elle ne s’était plus imposée depuis 2003. Mais elle a aussi laissé passer un bonus offensif important en fin de rencontre sur une faute toute bête. Ce petit point manquant pourrait faire défaut dans la course au demi-finale. Qu’est ce qui l’emporte ? La satisfaction, ou le regret ? 

Je ne vais pas vous dire qu’on ne l’a pas un peu amère de lâcher ce point de bonus. Et je sais qu’il pourrait compter à la fin. Mais franchement, on ne va pas faire la fine bouche. On gagne à Paris. On est content. Notre dynamique est excellente, et on en profite encore. Une saison n’est jamais rectiligne. Là, on est bien dans le moment qui convient, alors que les matchs éliminatoires arrivent. De ce point de vue, la perte de ce point de bonus est assez anecdotique. 

Qu’avez-vous pensé de ce match un peu bizarre. Vous avez dominé, mais la décision a été faite vraiment sur la toute fin… 

Je pense que nous avons profité de notre état d’esprit positif. On n’a pas été plus valeureux que les Parisiens. Ils ont été écornés par les commentaires ces derniers temps. Ils ont montré qu’ils méritaient autre chose. Mais eux avaient la tête dans le sceau, et nous, tous les rebonds nous sont favorables en ce moment. C’est ce qui nous a permis de jouer plus libérés. 

Vous venez d’enchaîner une huitième victoire consécutive, top 14 et challenge Cup confondu, en gagnant chez le champion de France en mal de réhabilitation. Montpellier commence à avoir une tête de champion à son tour… 

On a une bonne tête de champion, mais on n’est pas les seuls. Quand je vois l’ASM et Toulon qui concentrent leurs forces sur le top 14… On n’est pas arrivés, va.

La Challenge Cup, personnellement, vous en faites un objectif important ?

Ce n’est pas une compétition sexy au départ, mais là, on est dans les phases finales. Et toutes les phases finales de n’importe quelle compétition valent quelque chose. La Challenge Cup est clairement un objectif pour tout le club. Propos recueillis par Guillaume Cyprien

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?