Toulouse : gagnons sous la pluie

  • Toulouse : gagnons sous la pluie Toulouse : gagnons sous la pluie
    Toulouse : gagnons sous la pluie
Publié le

Sous des trombes d’eau en fin de rencontre, Toulouse a réussi à s’imposer.

Le résumé

Les célèbres bookmakers anglais avaient fait de Leigh le favori de ce seizième de finale. Fort de sa première place en Championship,  ce statut n’était pas vraiment usurpé. Pour ce seizième de finale, l’encadrement des "Leighmen"  a fait le choix étonnant de ne pas titulariser ses « stars » à savoir Rangi Chase, Fuifui Moimoi, Hansen Harrisson. Etait-ce un peu de suffisance de la part de l’encadrement anglais ? Toujours est-il que ces absences ont fait le bonheur des Toulousains.

En première période et ce malgré leur infériorité hiérarchique (2ème face au 3ème niveau), ils ont pris la mesure et l’initiative  de cette rencontre.  A l’entame, ils ont été les premiers à inaugurer le tableau d’affichage par le très puissant Sébastien Canet concluant une action initiée par l’excellent « Jono » Ford. Fort d’un capital de huit points  après le quart d’heure de jeu, ils ont manqué de faire le break à quelques minutes de la pause. Contraint alors de courir après le score (0-8), Leigh a proposé un jeu plus  aéré  et plus conforme au style qu’il ambitionne. A moins d’un quart d’heure du terme, les compteurs ont été remis à zéro par une réalisation de Hopkins.

Dans la minute suivante, une pénalité convertie par le meilleur réalisateur du club, Mark Kheirallah a mis Toulouse sur le chemin des huitièmes. Une qualification saluée en fin de rencontre par des trombes d’eau qui n’ont pas fait le bonheur de Leigh. Ceci dit par son implication défensive collective  et le talent de son ouvreur, « Jono » Ford impeccable dans la gestion du jeu au pied, ce succès toulousain  était vraiment mérité.

 

Le tournant

C’est la pénalité de Mark Kheirallah des trente mètres légèrement en coin à la 69ème minute qui a fait la différence. Elle a permis aux Toulousains de passer définitivement en tête (10-8). Quelques minutes après, la pluie s’est mêlée en cette fin de partie. Pour les Toulousains, elle a été un précieux allié.

 

L’homme du match : Sébastien Planas

Le capitaine toulousain est l’homme de ce seizième de finale. Il a été exemplaire dans son implication défensive. En tant que capitaine, il a été un véritable meneur d’hommes. Il a même forcé l’admiration de ses adversaires.

 

Les meilleurs

Tous les joueurs du Toulouse–olympique méritent la citation. Du côté de Leigh, Cory Patterson a été à la hauteur de sa réputation tout comme son capitaine Higham.

 

La fiche technique

Toulouse 10 – Leigh 8

A Blagnac  (Samedi 17 heures) – Toulouse bat Leigh 10-8 (8-0).

Arbitre : M. Kendall (Angleterre), 2133 spectateurs.

Toulouse : 1E Canet (5e), 1T (5e) 2 P Kheirallah (13e, 69e).

Leigh : 1 E Hopkins (68e), 1T (68e), 1 P Riddyard  (59e).

Toulouse : Kheirallah ;  Maurel, Ader, Minga, White  ; (o)  Ford, (m) Gonzalez-Trique; A Bentley; Planas (cap), Curran; Canet, K Bentley, Boyer. Sont entrés en jeu : Kriouache, Puech, Masselot, Marion.

 

Leigh : Pownall; Migson, Worthington, Armstrong, Kay; (o) Riddyard, (m) Reynolds; Paterson, Maitua, Whiting; Emmitt, Higham (cap), Weston. Sont entrés en jeu : Foster, Spencer, Acton, Hopkins.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?