Leicester en pleine confiance

  • Leicester en pleine confiance
    Leicester en pleine confiance
Publié le , mis à jour

Les futurs adversaires du Racing sont allés gagner chez leurs voisins. Ils ont fait le plein de confiance à l’image de Thacker, leur talonneur aussi rapide qu’une boule de flipper.

Le Racing va affronter une équipe en pleine confiance. Leicester a frappé un grand coup en championnat d’Angleterre en s’imposant 30 à 24 sur le terrain de Northampton, son voisin des Midlands.

Les Tigres se retrouvent solidement installés en quatrième position, mais avec cinq points d’avance sur leurs adversaires du jour à deux journées de la fin (une réception de Worcester et un déplacement à Bath).

Ils sont donc bien partis pour jouer les phases finales du championnat pour la douzième saison consécutive. Ils se présenteront dimanche à Nottingham avec un poids de moins sur les épaules. Ils n’en seront que plus dangereux. À Northampton, devant 15 000 spectateurs, ils ont maîtrisé leur sujet avec notamment 20 points de Freddie Burns, auteur d’un cent pour cent au pied. Richard Cockerill avait aligné une équipe très proche de celle qui a surclassé le Stade Français en Champions Cup. Il avait juste fait un changement en troisième ligne en faisant débuter l’ancien Agenais et Bayonnais Opeti Fonua en numéro 8.

L’essai de l’année pour Thacker

On a une fois de plus remarqué le talent de ce petit talonneur, Harry Thacker. Il a réussi une merveille de percée petit côté sur cinquante mètres pour inscrire le premier essai. Puis Goneva coupa les pattes des Saints sur une interception qui fit tourner son équipe en tête à la pause (17-13).

C’est le buteur Burns qui marquale dernier essai après un énorme travail de Goneva et une passe instantanée de Manui Tuilagi.

« Je me souviendrai de l’essai de Thacker ; C’est l’essai de la saison, vous n’en trouverez pas de plus beau. Regardez la fin de l’action, la faon dont il tient le ballon et la façon dont il élimine l’arrière adverse. »

Cockerill n’a pas oublié qu’il avait sermonné son talonneur feu follet plus tôt dans la saison, surtout après, que la mêlée de Leicester se soit retrouvée au supplice face à celle des Saracens. « Il a beaucoup travaillé, certains joueurs ont parfois besoin d’être mis en cause pour donner le meilleur d’eux-mêmes. Il est deux fois plus petit que les autres talonneurs du championnat, mais s’il arrive à tenir la distance en mêlée, il est hyperprécieux dans le jeu courant. En plus, il lance et il défend très bien. »

Mais Cockerill ne s’est pas laissé aller à la béatitude. « Ce match n’était pas non plus extraordinaire, il y eu des déchets mais j’ai quand même trouvé que les joueurs étaient en bonne forme physique. Ce n’était pas évident avec seulement six jours de repos. »

La journée du championnat fut aussi marquée par un match extraordinaire entre les Wasps (eux aussi qualifiés pour les demi finales contre les Saracens) et les Worcester Warriors. Les Wasps sont allés l’emporter 54 à 36 avec six essais pour le seul Christian Wade (une seule cape en 2013, mais un appel chez les Lions en cours de tournée). Il fêtait son centième match pour le club au nom d’insecte. Ce n’est pas le record absolu, le dénommé Ryan Constable en avait fait autant pour les Saracens contre Bedford en 2000. Les « guêpes » ont piqué huit fois et les Warriors se sont contentés de six essais pour l’un des matchs les plus offensifs de l’Histoire. Quatorze friandises pour les 10 000 spectateurs.

Un autre match attirait l’attention, le choc du bas de classement. Newcastle a battu les London Irish 13 à 9. C’est l’ailier Marcus Watson qui a marqué l’essai décisif, pour la première victoire depuis six matchs des Geordies. Il y avait 7 700 spectateurs pour voir ce match au couteau, plus forte affluence de la saison. Les London Irish ont sept points de retard, ils auront du mal à éviter la relégation.

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?