Bayonne conforte sa place de dauphin

  • Bayonne conforte sa place de dauphin
    Bayonne conforte sa place de dauphin
Publié le , mis à jour

En battant une équipe narbonnaise qui s’est bien défendue, les Bayonnais confortent leur place de deuxième au classement dans la perspective de disputer leur demi-finale à domicile.

Narbonne 20 – 27 Bayonne

Par Robert Fages

 

Résumé de la rencontre

Conscients qu’ils n’avaient plus rien à espérer dans ce championnat, assurés du maintien, avec quinze points d’avance sur la zone rouge, et sachant qu’ils ne pouvaient plus participer aux phases finales, les Narbonnais sont entrés sur le terrain libérés de toute pression. L’occasion pour eux, comme face à Colomiers une semaine auparavant, de se faire plaisir et de terminer ces derniers matches du championnat sur une bonne note. Il n’était donc pas question pour les Audois de lever le pied. Toutefois, face au deuxième du classement, la rencontre s’annonçait difficile pour les hommes de Chris Whitaker qui se sont bien battus et qui n’ont rien lâché, mais cela n’a pas suffit. Bayonne souhaitait consolider sa place de dauphin pour recevoir le cinquième à la fin de la phase régulière. Les dix premières minutes du match sont à mettre à l’actif des Narbonnais qui font vivre le ballon. Les Bayonnais, sous pression, sont dans le dur. Mais la réaction des Basques ne va pas se faire attendre. Un peu avant le quart d’heure de jeu, Ils profitent de leur première incursion dans les 22 m narbonnais pour envoyer leur ailier Poki marquer le premier des six essais (trois de chaque côté) qui seront inscrits durant la rencontre. A la pause, l’Aviron Bayonnais vire en tête (3-10). Dès la reprise, même scénario qu’en première période. Les Narbonnais repartent à l’attaque et pour la première fois dans le match passent devant au score (15-13). Mais c’était sans compter sur le retour des Basques qui, au final, s’imposent en toute logique. Match agréable et plaisant à suivre.

 

Le fait de la rencontre

Les deux formations, très joueuses, ont proposé un rugby basé sur l’offensive. Dans chacun des camps, nombreuses ont été les ouvertures au large. Les deux équipes ont fait circuler le ballon en multipliant de longues séquences de jeu. Il y a eu très peu de temps morts. Du beau spectacle.

 

Le plus bel essai de la rencontre

Il est à mettre à l’actif du narbonnais Etienne Herjean, un peu avant l’heure de jeu. Il fait suite à une belle action des « Orange et Noir » partie d’une passe en hauteur de l’ouvreur Daniel Halangahu qui sert ensuite Pierre Klur. L’arrière audois perce la défense bayonnaise avant de donner la ballon au capitaine narbonnais qui, poussé par ses avants, aplatit en deux temps.

 

Le joueur de la rencontre

Intégré cet été dans le groupe professionnel, le jeune arrière bayonnais Julien Tisseron a montré qu’il disposait d’un fort potentiel. Le jeune basque a su très vite trouver ses marques. Il vient de disputer trois matches consécutifs (Perpignan, Tarbes, Narbonne) en qualité de titulaire et à marqué un essai à chacun des ses sorties. Face à Narbonne, il a profité d’une mauvaise passe du Narbonnais Paolo Pescetto pour aller marquer son troisième essai en trois matches au terme d’une course de 80 m.

 

FICHE TECHNIQUE

A Narbonne – Vendredi 19 h 00 - 4 000 spectateurs

Arbitre : Pierre Brousset (Midi-Pyrénées)

Evolution du score : 3-0, 3-3, 3-10 (MT); 8-10, 15-13, 15-20, 15-27, 20-27.

 

NARBONNE : 3E Jinkins (45e), Herjean (54e), Rattez (77e) ; 1T Eadie (55e) ; 1P Eadie (3e).

BAYONNE : 3E Poki (15e), Tisseron (66e), Harre (75e) ; 3T Rouet (16e, 76e), du Plessis (67e), Rouet (76e) ; 2P Rouet (13e, 57e).

Carton jaune : 18. Gayraud (44e)

Non entré en jeu : 17. Bordenave

 

Narbonne : 15. Klur ; 14. Rattez, 13. Plessis-Couillaud (22. Navakadretia 41e-64e ; 21. Pescetto 64e), 12. Eadie, 11. Tuitavake ; 10. Halangahu, 9. Rouet (20. Rubio 71e) ; 7. Jenkins (18. Jarmouni 76e) , 8. Herjean (Cap.), 6. Boidin (19. Belzons 55e) ; 5. Strauss, 4. Nkinsi ; 3. Ratianidze (23. Zanon 55e), 2. Vuli (16 Deligny 76e), 1. Fichten (17. Tu’inukuafe 55e).

 

Bayonne : 15. Tisseron ; 14. Poki, 13. Whitelock, 12. Lovobalavu, 11. Hegarty (21. Laveau 71e); 10. Du Plessis, 9. Rouet (Cap.) (20. Henry 78e) ; 7. Marmouyet (18. Gayraud 32e) , 8. Van Lill (19. Visensang 78e), 6. Chouzenoux; 5. Horn (22. Haare 55e), 4. Huete; 3. Choirat (23. Peikrishvili 47e – 71e), 2. Labouyrie (16. Van Vuuren 65e), 1. Iguiniz.

 

Les meilleurs

Klur, Eadie, Halangahu, Rouet, Herjean, Fichten ; Poki, Du Plessis, Rouet, Van Lill, Choirat, Labouyrie.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?