Brumbies - Crusarder, duel de prétendants

  • Brumbies - Crusarder, duel de prétendants
    Brumbies - Crusarder, duel de prétendants
Publié le , mis à jour

Les joueurs de Canberra reçoivent leur bête noire, les Crusaders, qu’ils n’ont pas vaincus depuis 2009. Une semaine après le derby face aux Waratahs, les Brumbies doivent enchaîner.

Dire que les Crusaders sont la bête noire des Brumbies tient du doux euphémisme. Ces derniers n’ont plus vaincu les joueurs de Christchurch depuis 2009 et restent sur cinq défaites consécutives dont deux à domicile. Des Crusaders qui, de surcroît, sont au sommet de leur forme puisqu’ils surfent sur une série de six victoires consécutives, leur meilleure série depuis 2008 quand bien même ils ont perdu leurs deux monstres sacrés, McCaw et Carter. Et des Brumbies qui, lors de leur dernière sortie à domicile, se sont largement inclinés contre une autre équipe néo-zélandaise, les Chiefs (23-48). Et quand on sait que sur les onze matches joués cette saison entre équipes néo-zélandaises et australiennes, les Australiens n’ont connu que deux victoires et un nul, on se dit que la tâche des Brumbies est d’autant plus ardue. Mais les hommes de Stephen Larkham auront à cœur de mettre un terme à cette hégémonie néo-zélandaise. Après leur déroute face aux Chiefs, ils ont eu un week-end de repos et, ont, depuis, renoué avec la victoire à Sydney contre les Waratahs, tout en étant privés de leur troisième ligne vedette, David Pocock, suspendu.

Une victoire pleine de promesses

Même si les Waratahs ne dominent pas leur sujet cette saison, la victoire des Brumbies aura été encourageante pour la suite au vu de la performance d’une troisième ligne remaniée qui rendit la vie très difficile au demi de mélée adverse, ralentissant inexorablement les sorties de balle des Waratahs quand ils ne subtilisaient pas carrément le ballon. La triplette Fardy, Butler, Smiler devra répéter sa performance contre les Crusaders qui basent leur jeu sur des libérations rapides. Un autre aspect intéressant du jeu des Brumbies aura été la solidité de leur conquête, largement dominante à Sydney. ça tombe bien, les Crusaders sont une référence en la matière ! Derrière, l’ailier Joe Tomane, auteur d’un triplé contre les Tahs, est en grande forme mais, surtout, les trois-quarts des Brumbies ont laché très peu de ballons, un point important quand on joue contre une équipe néo-zélandaise comme les Crusaders qui se font un plaisir de bonifier la moindre faute adverse pour lancer des contre-attaques mortelles.

Stopper Nadolo

Le gros challenge pour les Brumbies sera de contenir le redoubtable ailier Nadolo dont la puissance physique crée des brêches avant de générer ces fameux « off-loads » qui déséquilibrent les défenses. Alors, serait-ce peine perdue pour les Brumbies ? Non. Car il faut souligner que parmi les six victoires des Crusaders, aucune n’a été enregistrée contre les ténors du Super Rugby. Mieux, leur seul match contre une grosse écurie s’est soldé par une défaite ! C’était lors du match d’ouverture contre les Chiefs. Ce match va donc permettre aux Brumbies d’évaluer leur réelle valeur face à l’un des poids lourds du Super Rugby. Une victoire et la confiance revient dans le camp australien. Une nouvelle défaite contre une équipe néo-zélandaise et les espoirs de victoire finale s’envoleront face à l’incapacité à dominer des adversaires du haut du tableau.

Jacques Broquet, correspondant.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?