Les chances françaises vues par Mike Rylance

  • Les chances françaises vues par Mike Rylance
    Les chances françaises vues par Mike Rylance
Publié le , mis à jour

Spécialiste du rugby à XIII français et historien de la discipline, le chroniqueur Mike Rylance donne son avis sur les chances de Toulouse et des Dragons catalans.

Après Leigh, pensez –vous que Toulouse puisse vaincre Wakefield, l’actuel neuvième de Super League ?

Toulouse a réussi un bel exploit en s’imposant face à Leigh au tour précédent. Cette dernière a des ambitions, elle veut monter en Super-League ce qui fait que la performance toulousaine n’est pas passée inaperçue en Angleterre. Je dirai qu’elle est même remarquable. En revanche, je doute que Toulouse puisse vaincre Wakefield. Déjà, les Toulousains devront se déplacer. A domicile, le contexte aurait été différent. Il faut prendre en compte que Wakefield est actuellement euphorique et en confiance. En six rencontres officielles, elle a cinq succès à son actif. Chris Chester, le nouvel entraîneur est en train de métamorphoser l’équipe. De plus, il souhaite que son équipe fasse un bon parcours en Coupe d’Angleterre. Honnêtement, ça sera dur pour Toulouse le 7 ou 8 mai prochain.

Quels sont les atouts de cette formation de Wakefield ?

Il y a le pilier et deuxième-ligne français formé à Limoux, « Mika » Simon qui est un leader de cette équipe. Il est entouré de joueurs de qualité tels que l’ailier Tom Johnstone, l’arrière Max Jowitt, les piliers Anthony England, Nick Scruton, le talonneur Scott Moore. Il faut ajouter l’excellent demi-de mêlée Jacob Miller et surtout, le buteur Liam Finn.

Les Dragons catalans seront-ils favoris à Batley ?

Batley est actuellement troisième du Championship. C’est une équipe bien structurée, sérieuse. Cependant je n’imagine pas qu’elle puisse battre les Dragons. En ce moment, les Catalans dominent leur sujet et ce n’est pas par hasard qu’ils comptent sept victoires consécutives. En toute logique, les Dragons doivent s’imposer. De plus, Bernard Guasch a dit qu’il aimerait que son équipe fasse un excellent parcours en Cup.

Le principal atout de Batley ?

C’est l’entraîneur, John Kear, un meneur d’hommes. Un technicien capable de tirer son équipe vers le haut. Pour le moment, il obtient des résultats favorables.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?