Vienne : encore raté

  • Vienne : encore raté
    Vienne : encore raté
Publié le , mis à jour

Après sa relégation en 2014, Vienne avait rebondi immédiatement et retrouvé la Fédérale 1. Mais l’équipe n’a pas réussi à garder sa place dans une poule dense.

Un petit tour et puis s’en va. Après deux saisons en Fédérale 1, de 2012 à 2014, Vienne avait rebondi immédiatement et retrouvé le plus haut niveau fédéral au printemps dernier. Mais hier, à Mâcon, les Isérois ont disputé un match pour l’honneur. La faute à un effectif trop juste en quantité pour tenir toute une saison, et de nombreux points échappés en route. Au début du mois contre Grasse, à domicile, les Viennois ont pris leur premier bonus offensif de la saison. Depuis le début, ils n’ont pas réussi à bonifier une seule défaite. Cela coûte cher au moment du décompte.

« Et la défaite à domicile contre Valence-La Voulte, en janvier nous a mis un coup de marteau sur la tête », juge l’entraîneur, Mathieu Lazerges.

Vienne n’aura donc pas réussi son pari, d’effectuer un retour gagnant. Avec des joueurs quasiment tous pluri-actifs, il n’a pas réussi à tenir sur la longueur. Dans une Fédérale 1 de plus en plus professionnelle, au moins dans la préparation, si ce n’est dans la gestion, se maintenir en s’entraînant trois fois par semaine est une sacrée gageure. Par exemple, la semaine dernière, les Romanais ont fait un tour à Lyon, au Matmut Stadium, pour un entraînement commun avec le champion de France de Pro D2. Dans une poule remplie de nombreux poids lourds avec Bourg-en-Bresse, Chambéry, et bien d’autres, l’utilitaire isérois est allé dans le mur.

« C’est difficile de lutter avec une préparation qui n’est pas la même, regrette l’ancien demi de mêlée. Au bout de trois ou quatre matchs de suite, les corps souffrent. Et nous avons également beaucoup de regrets par rapport aux engagements pris par la Fédération de dispatcher les équipes au potentiel Pro D2. Au final, les poules ont été modifiées en août… »

Parvenir à reprendre l’ascenseur

Vienne prépare maintenant son nouvel atterrissage en Fédérale 2. Il va devoir reconstruire un groupe, toujours emmené par Mathieu Lazerges, associé à Stéphane Orgelet, arrivé en cours de saison. Il va surtout devoir apprendre à vivre sans Gilles et Jean-Michel Gobba, qui ont longtemps aidé le club. Le premier, ancien président, a laissé son fauteuil en cours de saison à Laurent Bazin. Le dirigeant va devoir s’attacher à reconstruire, en serrant les boulons.

« Nous avons un bon réseau de partenaires, juge le président. Mais leurs départs changent un peu les choses et nous nous bagarrons, avec Claude Laynaud, le vice-président. La saison prochaine, nous allons serrer les boulons, notamment pour avoir un petit matelas en réserve en cas de remontée. » Le club n’a pas abandonné son objectif de s’installer durablement en Fédérale 1. En espérant que le passage pas la Fédérale 2 soit aussi court que la dernière fois et que les Viennois arrivent à reprendre l’ascenseur. Il reste à savoir si à ce moment-là la décoration aura changé à l’étage supérieur. « Nous allons rebâtir une équipe pour remonter, en espérant que la Fédérale 1 soit remodelée. Il faudrait des poules équilibrées, à défaut une poule intermédiaire, une Pro D3. »

Par Sébastien Fiatte

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?