Une porte étroite

  • Une porte étroite
    Une porte étroite
Publié le , mis à jour

C’était leur premier objectif. Les deux anciens pensionnaires de Pro D2 que sont Bourg-en-Bresse et Auch ambitionnaient d’être au rendez-vous des phases finales.

« Nous n’avons jamais caché notre volonté de retrouver au plus vite le Pro D2 », confirme Roland Pujo, le manager auscitain. « Nous avons mis en place un projet, en faisant confiance à des joueurs français, à des régionaux, avec pour objectif de retrouver le rugby professionnel et nous voulons aller au bout », valide Laurent Mignot son homologue bressan.

Ce n’est pas le seul point de vue partagé par les deux techniciens qui s’accordent à souligner la valeur de leur futur adversaire. « Auch est une équipe solide, expérimentée qui ne manque pas de qualités. Ce n’est pas un cadeau », assure Laurent Mignot. « Bourg-en-Bresse a dû batailler ferme pour sortir d’une poule compliquée après avoir réalisé un superbe parcours. C’est une équipe complète », apprécie Roland Pujo.

Mais certaines différences existent au regard des parcours respectifs des deux clubs. « Nous visions la première place, notre défaite à Bagnères-de-Bigorre nous en a privés. Nous sommes obligés de passer par un barrage. Ce sera une étape supplémentaire dans le sprint final en sachant que les six équipes qui vont y participer se valent », positive l’Auscitain.

Le Bressan est tout aussi résolu, mais certainement plus dubitatif quant à la formule proposée : « Terminer premier de poule ne sert à rien. Nous étions dans la poule la plus compliquée. Nous avons bataillé ferme et nous nous retrouvons obligé de jouer notre saison sur un premier match sec, sur terrain neutre. On peut considérer que la porte est particulièrement étroite. Sportivement nous assumerons mais on doit aussi penser aux efforts déployés par les dirigeants pour mettre en place notre projet. Cette formule ne les récompense pas. »

Course vers le Pro D2

Avec en perspective la possibilité de poursuivre la course vers le Pro D2, il y aura un match à jouer ce dimanche en Provence. L’histoire ne permet pas de désigner un favori, en Pro D2, lors des saisons 2008-2009 et 2013-2014 (saison au terme de laquelle Auch et Bourg-en-Bresse avaient été relégués), les deux clubs se sont déjà affrontés avec au bilan deux victoires pour chaque camp. « Ce sera du 50-50, la victoire ira à l’équipe la plus réaliste, la plus disciplinée, celle qui saura le mieux gérer son match », pronostique Roland Pujo. « Tout le monde a envie de sortir par le haut de cette phase finale. Ce sera notre objectif, mais nous aborderons aussi ce match avec la volonté de prendre du plaisir en jouant », assure Laurent Mignot.

Au long de la saison régulière, les deux équipes n’ont connu que deux défaites. Elles savent que la troisième sera éliminatoire pour l’une d’elles.

Jean-Pierre Dunand.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?