Force Balbynienne

  • Force Balbynienne
    Force Balbynienne
Publié le

Voilà presque 14 ans que le club de Bobigny s’inscrit en Fédérale 1. Mais les choses commencent à bouger et l’ambition d’une montée s’illustre par des victoires importantes. A l’image de celle face à Cognac le weekend dernier qui leur assure une qualification in-extremis pour les play-offs.  

Après s’être donc brillamment qualifié pour les plays-offs de Fédérale 1, l’AC Bobigny 93 va devoir affronter en huitièmes de finale le club de Chambéry. Un match qui s’annonce compliqué et non pas sans efforts. En effet, les Balbyniens ne sont pas encore parvenus à faire tomber un « gros » chez eux. Mais c’est sans compter, sur la forme du club ces derniers jours. Avec l’arrivée de Sopra Steria, une société côtée en bourse, c’est l’avenir en tous cas à moyen terme du club qui est assuré.

Ce club de Seine-Saint-Denis est en train, progressivement, de s’inscrire dans l’élite du rugby de banlieue. Et pour cause, nombre de leurs victoires étaient inespérées. Comme cette dernière face à Cognac (19-38) sur laquelle d’ailleurs, certains joueurs ont décidés de revenir. Notamment, Florent Dufresnois, le deuxième ligne, qui aborde d’ores et déjà les clés du match qui les attend : « Notre point fort va être la conquête. Il nous faudra des ballons en touche et en mêlée pour pouvoir par la suite installer notre jeu et être sans cesse en mouvement. »

Hocine Arabat, le numéro 8 de l’équipe revient aussi sur cette qualification inespérée : « Cette qualification nous a en effet montré qu'on pouvait avoir un groupe solide maintenant qu'on est maintenus, c'est du plus, donc nous allons vivre ça ensemble et se donner tous les moyens pour gagner »

Le groupe balbynien est en effet sur une bonne dynamique et les joueurs ne diront pas le contraire. A l’image du talonneur, Camille Fontbostier : « Après quelques saisons compliquées à Bobigny, on vit pour la première fois depuis 5 ans, une qualification. Forcément le groupe vit extrêmement bien. Il n'y a pas de pression, bien au contraire, je pense que tout le monde savoure tout simplement. ». Pour leur semaine de préparation, les joueurs ont confiés qu’elle a été « studieuse et sereine » selon Florent Dufresnois. Mais aussi « volontairement allégée, aussi bien en musculation que sur le terrain. On a travaillé qualitatif plus que quantitatif » d’après Camille Fontbostier. Malgré tout les rouge et noir du 93 sont très solidaires entre eux dans les dernières marches de la conquête du Jean Prat. A Hocine Arabat d’avouer : « On rigole quand il faut rigoler et on travaille quand il le faut aussi. On est tous solidaires et je pense qu'on gagnera grâce à cette solidarité omnipresente dans ce groupe »

Alors Chambéry n’aura qu’à bien se tenir, les hommes du président Chamois ne comptent pas laisser échapper cette victoire et acquérir ainsi dans leur salle des trésors le fameux trophée Jean Prat.

 

Jessica Fiscal.

 

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?