Qui succédera à la Salvetat ?

  • Qui succédera à la Salvetat ?
    Qui succédera à la Salvetat ?
Publié le , mis à jour

Honneur - Samedi à Castanet à 18 heures, Laroque-Bélesta et Saint-Sulpice-la-pointe vont se disputer le titre de l’élite régionale.

Saint-Sulpice-la-Pointe et Laroque-Bélesta ont déjà réussi leur saison puisque dimanche dernier à la faveur de leur succès face à Saint-Girons et Beaumont-de-Lomagne, Tarnais et Ariégeois ont validé leur accession en Fédérale 3. Samedi à 18 heures, sur la pelouse castanéenne, les deux prochains sociétaires du troisième échelon fédéral ont l’occasion de donner un peu plus de relief et de hauteur à cet exercice 2016 en tentant de s’approprier le titre de l’élite régionale.

Laroque-Bélesta et Saint-Sulpice-la-Pointe aimeraient bien succèder à La Salvetat-Plaisance, le lauréat 2015. « C’est le seul bouclier territorial qui manque à notre palmarès, dit un supporter saint-sulpicien. En 2011, nous avions échoué à ce même stade de l’épreuve face à l’Andorre. Au regard de la saison effectuée, de l’accession en Fédérale 3, ce titre serait une belle récompense pour l’ensemble du club. Mais, nous savons que ça sera très dur. Laroque-Bélestat a éliminé La Vallée du Girou en quart de finale, ce qui n’est pas une mince référence. »

Laroque-Belesta, le parfait outsider

Si Saint-Sulpice-sur-Pointe court après son premier bouclier d’Honneur, son adversaire a déjà eu le privilège de ramener le précieux bout de bois dans le Pays d’Olmes.

Dans ce coin de l’Ariège cathare, il y a séjourné en 1969, 1986 et plus près dans le temps en 2009.

En 1993, les Ariégeois ont même été sacrés champions de France dans cette catégorie après avoir dominé Bardos (26-14) en finale sur la pelouse de Bon-Encontre. « Il est vrai que notre palmarès est élogieux, fait remarquer le président Franck Blazy. Si par hasard nous venions à ramener un autre bouclier à Laroque et à Bélesta, ça serait extraordinaire d’autant que ce groupe n’a pas encore remporté, pour le moment, de titre majeur. Cette équipe, elle a une belle histoire à écrire. Sur ce match, nous ne sommes pas favoris, mais ce statut d’outsider nous convient parfaitement. En quart de finale face à La Vallée du Girou, nous n’avions pas non plus la faveur du pronostic et encore lors de la demi-finale face à Beaumont-de-Lomagne. Le fait de ne pas être favoris, nous permet de préparer cette rencontre sans pression. Déjà, nous savons que nous pouvons compter sur le soutien de nos supporters. De Laroque à Bélesta, cette finale est en train de créer un véritable engouement. »

Pour que la fête soit encore plus belle, tout le monde espère avoir comme invité le bouclier. Cependant Saint-Sulpice-la-Pointe ne l’entend pas de cette oreille.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?