La passe de dix pour Montpellier

  • La passe de dix pour Montpellier
    La passe de dix pour Montpellier
Publié le , mis à jour

Grâce à un carton contre Grenoble (51-10), Montpellier consolide sa deuxième place et enchaîne une dixième victoire consécutive.

Le match

Il a fallu ving minutes à Montpellier pour faire la différence dans cette rencontre. Pas plus. Après un premier essai marqué par O'Connor dès la 4e minute de jeu, Kubriashvili enfonçait le clou à la 16e un groupé-pénétrant efficace sur pénaltouche. White ajoutait trois points supplémentaires après une nouvelle faute grenobloise (21e, 17-0). Les Isérois décidaient alors de réagir (ou bien c'est le MHR qui baissait le pied) et mettaient la main sur le ballon. Des initiatives récompensées par un essai d'Héguy (25e). Mais les Montpelliérains, menés par une charnière White-Steyn inédite, n'allaient jamais être inquiétés dans cette rencontre face à une équipe du FCG remaniée. Galletier franchissait lui aussi la ligne juste avant la pause (40e, 25-10) avant que B. Du Plessis n'inscrive l'essai du bonus offensif dès la 52e (32-10). Steyn (58e), Nagusa (64e) puis Jac. Du Plessis (76e) les imitaient, pour porter le score final (et logique) à 51-10. Comme attendu, le FCG, qui avait fait tourner, n'a pas tenu plus d'une mi-temps. Montpellier, de son côté, enchaînait une dixième victoire consécutive, toutes compétitions confondues et consolidait tranquillement sa deuxième place au classement.

 

 

Le fait du match : La blessure de Liebenberg

32e minute de jeu : sur une action près de la ligne d'en-but grenobloise, Wiaan Liebenberg ne se relevait pas Le troisième ligne sud-africain venait de recevoir un coup involontaire aux cervicales de la part du deuxième ligne grenoblois Thomas Jolmes. Il restait de longues minutes au sol, le temps qu'une équipe médicale l'examine et lui passe une minerve. Evacué sur civière et sous les applaudissements de l'Altrad Stadium, le joueur devait passer des examens. A deux semaines de la finale de Challenge cup contre les Harlequins, cette blessure n'est pas une bonne nouvelle pour le MHR, dont Wiaan Liebenberg fait figure de révélation cette saison. Il a disputé 22 matchs cette année, dont 18 comme titulaire.

 

 

Le plus bel essai :

Le deuxième essai de la saison de Kélian Galletier (premier essai contre Calvisano en Challenge Cup le 20 novembre). Entré en cours de première période à la place de Liebenberg, touché aux cervicales, le jeune troisième ligne héraultais a profité d’une superbe inspiration de Nic White pour se mettre en valeur. Derrière un ruck sur les vingt-deux mètres Grenoblois, le numéro neuf australien fait mine d’ouvrir au large avant de s’échapper en solitaire côté fermé. Sur un pas, il trouve Galletier qui se sert de l’appel de Marvin O’Connor sur la ligne de touche, pour fixer Lucas Dupont d’une feinte de passe et accélérer. Très rapide, le flanker ne sera pas rattraper. Une réalisation pleine de spontanéité qui permet à Montpellier de faire le break juste avant la pause. Les Héraultais mènent 25-10 avant de rentrer aux vestiaires grâce à trois essais marqués (O’Connor et Kubriashvili avant Galletier).  

 

 

L’homme du match :

Jaques Du Plessis, la machine à plaquages ! Le deuxième ligne sud-africain n’est pas le joueur de rugby le plus intelligent du Top14… Mais quelle force de la nature et quel abattage sur le pré. Le grand blond aux gros biceps a été visible aux quatre coins du terrain pendant quatre-vingt minutes face à Grenoble. Impérial en défense, excellent dans les rucks et sur pick and go, Jac. Du Plessis a été très précieux au MHR dans le travail obscure. Capable d’évoluer aussi en troisième ligne, sa capacité de déplacement a également permis à son équipe de multiplier les temps de jeu offensifs. Et le Sud-Africain s’est même offert le luxe d’inscrire son deuxième essai de la saison sous les couleurs de Montpellier. Tout en puissance bien entendu ! Auteur d’une performance trois étoiles, Jacques Du Plessis a signé de la plus belle des manières son retour de suspension après trois semaines d’absence.

 

 

Fiche technique

Montpellier : 51

Grenoble : 10

 

A Montpellier – Samedi 18h30

10702 spectateurs

Arbitre : M. Marchat (MPY)

Evolution du score : 7-0, 14-0, 17-0, 17-7, 17-10, 20-10, 25-10 (MT) 32-10, 37-10, 44-10, 51-10.

 

MONTPELLIER : 15. Fall (21. Floch, 71e) ; 14. Nagusa, 13. Tuitavake, 12. Ebersohn, 11. O'Connor (22. Malzieu, 71e) ; 10. Steyn, 9. White (20. Paillaugue, 61e) ; 7. Liebenberg (19. Galletier, 33e), 8. Spies, 6. Ouedraogo (cap.) ; 5. Privat (18. Tchale-Watchou, 65e), 4. Jac. Du Plessis ; 3. Kubriashvili (23. Mas, 65e), 2. B. Du Plessis (16. Ivaldi, 65e), 1. Nariashvili (17. Watremez, 65e).

Points : 7E O'Connor (4e), Kubriasvhili (17e), Galletier (40e), B. Du Plessis (52e), Steyn (58e), Nagusa (64e), Jac. Du Plessis (76e), 5T White (5e, 17e, 53e), Paillaugue (65e, 77e), 2P White (21e, 33e)

Blessé : Liebenberg (cervicales)

 

GRENOBLE : 15. Gengenbacher (cap.); 14. Dupont, 13. Farrel, 12. Mignot, 11. Battle (22. Kilioni, 53e) ; 10. Bosch (21. Gelin, 22e-32e), 9. Hart (20. Saseras, 20e) ; 7. Alexandre, 8. Hayes, 6. Best ; 5. Percival (18. Marie), 4. Jolmes ; 3. De Klerk (23. Desmaison 53e), 2. Héguy (16. Jammes, 53e), 1. Barcella (17. Coulson, 53e).

Non entré en jeu : 19. Stephano.

Points : 1E Héguy (25e), 1T Gelin (26e), 1P Gelin (31e)

Blessé : Hart (commotion)

 

Buteurs : White : 2P/2, 3T/5 ; Paillaugue : 2T/2 ; Steyn : 0 DG/1 ; Gelin : 1P/1, 1T/1.

Les meilleurs : B. Du Plessis, Jac. Du Plessis, Ouedraogo, White, Ebersohn, Nagusa, Tuitavake ; Jolmes.

Emilie Dudon
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?