• 2006 : il y a dix ans le Munster triomphait en Europe
    2006 : il y a dix ans le Munster triomphait en Europe
Publié le / Modifié le
Histoires de rugby

2006 : il y a dix ans le Munster triomphait en Europe

Pour la première fois en 2006, une équipe irlandaise, le Munster, gagna une vraie Coupe d’Europe, c’était aux dépens de Biarritz . Cet événement eut une portée historique.

Un coup d’oeil furtif vers l’écran géant et Peter Stringer prit la plus belle initiative de sa carrière. Un départ côté fermé derrière une mêlée pour marquer sans opposition. Le minuscule numéro 9 avait vu que l’ailier adverse avait mal compris les consignes et lui laissait le champ libre. Ce 22 mai 2006, le rugby irlandais est entrée dans l’âge adulte. Pour la première fois, l’ »Ile Verte » a remporté un trophée rugbystique majeur, la Coupe d’Europe, la vraie, par l’intermédiaire du Munster. Sept ans auparavant, l’Ulster avait déjà inscrit son nom au palmarès de la H Cup, mais cette victoire n’avait pas la même valeur car les clubs anglais étaient absents. L’imapct ne fut pas le même. En 2006, le triomphe du Munster fut net et sans bavure : 23-19 face à Biarritz en finale dans un stade de Cardiff entièrement acquis à sa cause. On estima à soixante mille le nombre de fans irlandais qui s’étaient déplacés à Cardiff mais seulement quarante-mille d’entre eux avaient trouvé un billet, les vingt-mille autres attendaient dans les pubs de la capitale galloise, les yeux rivés sur les écrans de télé. Même si on se sentait d’abord supporteur de Biarritz, on sentit vite que le vent de l’Histoire allait tourner en faveur de la province de Limerick. On a souvent dit que le Munster avait été un facteur majeur du développement de la Coupe d’Europe. Elle fut la première équipe à drainé des masses de supporteurs dans son sillage, ce qui donna tout de suite un relief particulier à l’épreuve. Elle donna une nouvelle image du rugby irlandais, celui d’une puissance conquérante et sûre d’elle-même.

Car à l’époque, beaucoup se souvenaient de l’Irlande des années 80 et 90 comme d’une nation en déclin, prisonnière d’un amateurisme désuet. L’équipe nationale souffrait dans le Tournoi et l’on se demandait si ce rugby n’allait pas mourir. En fait, la Coupe d’Europe est venue à point nommé pour le régénérer et vu de France, on se mit à découvrir que l’Irlande ne se limitait pas à Dublin et à Lansdowne Road, le cœur de son rugby battait à Limerick, une ville riche de plusieurs clubs de haut niveau. En fait, on connaissait un peu le Munster pour un exploit qui datait de 1978. Elle avait été la première équipe irlandaise à battre les All Blacks en tournée, mais le Munster on ne savait pas encore ce que c’était, on ne comprenait pas bien la différence entre les provinces et les clubs. Et puis en France, ça n’avait pas été diffusé. La légende restait locale. Déjà en 2000 et 2002, le Munster avait joué des finales européennes, perdues de peu face à Northampton et Leicester. En 2006, ils ne pouvait pas manquer la victoire. Pourtant Biarritz avait bien commencé avec un premier essai de Sireli Bobo servi par Bidabé. Puis la machine irlandaise s’était remise ne route avec un jeu de rouleau-compresseur récompensé par  un premier essai du centre Halstead. Puis vint la fameuse filouterie de Stringer qui fit passer l’Irlande dans une autre dimension. Le Munster allait récidiver en 2008 puis le Leinster s’engouffrerait dans la brèche en 2009, 2011 et 2012. Le rugby irlandais ne serait plus jamais le même. Pour Donncha O’Callaghan, le deuxième ligne international, cet exploit ne tarderait pas à générer des livres et des pièces de théâtre comme ce fut déjà le cas pour le succès de 1978.

Munster – Biarritz – A Cardiff 15 heures, 75 534 personnes. Arbitre : Mr. White

Biarritz: 15. Brusque ; 14. Gobelet, 13. Bidabé, 12. Traille Martin-Aranburu 53e), 11. Bobo ; 10. Peyrelongue, 9. Yachvili ; 7. Harinordoquy, 8. Lièvremont (cap) (Dusautoir 52e), 6. Betsen ; 5. Thion, 4. Couzinet (Olibeau 45e); 3. Johnston (Lecouls 63e), 2. August (Noirot 67e), 1. Balan (Johnstone 70e)

Munster : 15. Payne ; 14. Horgan, 13. Kelly, 12. Halstead , 11. Dowling ; 10. O’Gara, 9. Stringer ; 7. Wallace, 8. Foley (cap.) (O’Driscoll 71e), 6. Leamy ; 5. O’Connell (Quinan 76e), 4. O’Callaghan ; 3. Hayes, 2. Flannery, 1. Horan (Pucciarello 63e)

Evolution du score : 7-0, 7-3, 7-10, 10-10, 10-17 (MT) 10-20, 13-20, 16-20, 19-20, 19-23.

Munster : 2E Halstead (17e), Stringer (32e), 3P O’Gara (8e, 43e, 74e), 2T O’Gara (17e, 32e)

Biarritz : 1E Bobo (3e) 4P Yachvili (23e, 49e, 51e, 70e) 1T Yachvili (3e)

Emmanuel Massicard
Réagir