Gerzat, belle apothéose

  • Gerzat, belle apothéose
    Gerzat, belle apothéose
Publié le , mis à jour

Gerzat a accueilli le 23 et 24 avril les finales territoriales Oval team. Quatre mille spectateurs ont été comptabilisés. Une édition 2016 qui a été marquée par un doublé clermontois en Honneur et Promotion Honneur.

Depuis 2002, c’est un rituel qui est parfaitement bien huilé, celui des finales territoriales seniors sur un seul et même site. Cette année, le comité directeur auvergnat avait confié l’organisation de ce week-end spécial finale à Gerzat. Un défi que le club de la ceinture clermontoise a parfaitement relevé puisque cent-soixante bénévoles du club local ont largement contribué à la réussite de ce rendez-vous sportif. Pour cette édition 2016, la météo avait même décidé de faire preuve d’indulgence. En effet, les organisateurs craignaient un caprice du temps et finalement, dame pluie a fait une courte apparition en toute fin de journée afin de saluer les acteurs de la finale Honneur entre les Clermontois de la Plaine et Riom.

Plus que la qualité sportive des rencontres proposées, les organisateurs ont tenu en mettre en avant le côté festif et bon enfant de ce week-end gerzatois. « Honnêtement, ces finales régionales ont été une réussite, confie Yves Dijol, président de la commission Oval –Team. Le complexe sportif Georges- Fustier de Gerzat est un cadre parfait pour une telle manifestation, ce qui a permis l’installation de stand, de l’espace partenaires. Les fanfares, bandas ont mis de l’ambiance, ce n’est pas par hasard que 4000 spectateurs ont été enregistrés au guichet d’entrée. Parmi ces spectateurs, il y avait jeunes, des familles, des plus anciens. Ce rugby amateurs des Séries territoriales est vraiment attractif. »

Le couac de Chamalières

Sur le plan sportif, ce cru 2016 a été frappé du sceau de la supériorité des clubs clermontois. Quelques semaines après avoir validé leur accession en Fédérale 3, les joueurs du quartier de la Plaine ont ajouté une ligne supplémentaire à leur palmarès en conservant leur bouclier aux dépens de Riom (28-17). Une heure avant, c’était leurs voisins du CUC–Aubière qui savourait le titre de Promotion Honneur décroché aux dépens de Combronde 23 -12. Un titre attendu depuis plus de treize ans par l’entente. Une longue attente qui ne pouvait que plonger le capitaine Éric Borgoignon dans une joie bien légitime. « Il y a quatre ans, nous avions échoué à ce stade de l’épreuve. Cette fois, nous avons retenu la leçon. Ce titre vient récompenser une saison exceptionnelle. »

Le seul couac de cette édition 2016, c’est le moment d’égarement d’un noyau de joueurs de Chamalières, titrés en Deuxième Série qui ont sacrifié dans les flammes le précieux bouclier. L’inconscience de cet acte a été relayée via les réseaux sociaux, ce qui a déclenché une vive réaction du comité réclamant au club de prendre des mesures disciplinaires à l’encontre des auteurs des faits. Ces derniers devront prendre en charge les dégâts occasionnés et s’excuser par voie de presse auprès de l’institution. Le comité a décidé de ne pas graver le nom de Chamalières sur le bouclier de Deuxième Série et sur les papiers officiels de cette saison 2016. Ceci dit, cette conduite peu acceptable n’a pas gâché l’enthousiasme de tous les lauréats et organisateurs de cette journée. Gerzat 2016 a été un excellent cru.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?