Défis relevés

  • Défis relevés Défis relevés
    Défis relevés
Publié le , mis à jour

La fin de saison des Rochelaises a démontré leur adaptation à l’Armelle-Auclair.

La tête dans les nuages de leur titre de championnes de France 2015 de Fédérale 1, les Rochelaises ont dû rapidement se rendre à l’évidence. Le challenge Armelle Auclair ne laissait aucune place au rêve. Et cette délicate transition, les Poc’ettes (prononcez Poquettes) l’ont bien assumée. Le président Alain Coutard affirme même que « l’équipe s’est mise au niveau d’une compétition relevée en termes d’engagement sportif et mental conséquent. » C’est ainsi que la saison s’est achevée sur une bonne note pour les joueuses entraînées, à la satisfaction générale, par le nouveau staff composé de Christophe Larrue, Fred Bousseau et Fabrice Rabourdin. Coordinatrice sportive du club, la joueuse Emilie Vérouil tire les premiers enseignements : « Nous avions trois défis à relever : le maintien, la structuration du rapprochement avec le Stade rochelais et la poursuite du travail de formation. Le bilan est positif. Nous savons maintenant où nous allons, il y a moins d’inquiétude et un peu moins d’incertitudes. »

Perspectives prometteuses

Ce qui n’empêche pas les Rochelaises d’entrer dans une phase de réflexion. De fait, la formation est au centre des préoccupations exprimées par Émilie Vérouil : « Nous voulons former nos cadettes à XV dans une vraie compétition et nous devons travailler au renforcement de nos encadrements entraîneurs, éducateurs et même dirigeants. Nous devons être capables d’accueillir les bonnes volontés. À court ou moyen terme nous envisageons aussi de créer une équipe réserve à XV en Fédérale 2. » Une statistique interne au club révèle que 10 % des jeunes formées localement évoluent en équipe première. Ce constat fait réagir le président Coutard : « Pour permettre à plus de jeunes joueuses d’atteindre l’équipe fanion, la solution naturelle passe par un élargissement de la base de la pyramide du club, mais nous n’avons pas encore les infrastructures d’accueil et les encadrements suffisants. » Le chantier est lancé et s’ouvre sur quelques prometteuses perspectives. Émilie Vérouil ne cache pas que l’objectif de la saison prochaine sera d’assurer rapidement le maintien pour mieux maîtriser l’avenir. Sera-t-elle toujours sur le terrain ? Attendons le fruit de sa réflexion.

Gérard Piffeteau

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?