Rétro : Les demi-finales 2015 avaient souri à Toulouse et Carcassonne…

  • Rétro : Les demi-finales 2015 avaient souri à Toulouse et Carcassonne…
    Rétro : Les demi-finales 2015 avaient souri à Toulouse et Carcassonne…
Publié le

L’an dernier, Toulouse l’avait emporté d’un souffle face à Lézignan. Carcassonne avait dominé Saint-Estève-XIII catalan. Retour sur ces demi-finales

CARCASSONNE – ST ESTEVE XIII CATALAN : 44-6

 

Nous sommes le 25 avril 2015 au stade des Minimes de Toulouse. Carcassonne –XIII catalan –Saint-Estève ouvre le débat de ce dernier carré de l’épreuve. La faveur du pronostic va à la formation catalane. En championnat lors de la phase qualificative, elle a très souvent pris le meilleur sur cette formation carcassonnaise. Deux semaines avant au stade Albert-Domec, elle s’est inclinée d’une courte tête face à Lézignan en finale de la Coupe de France (27-25). On pense que les Catalans vont faire payer cet affront à une formation carcassonnaise qui à cette époque n’était au top de sa forme psychologique et physique. Finalement, ce sont les Catalans qui passent totalement à côté de leur sujet. En tout début de partie, ils déflorent le score par une réalisation de Thomas Ambert portant le score (6-0). En fait, ce n’est que de la poudre aux yeux, car petit à petit, c’est Carcassonne qui a prend l’initiative de cette rencontre avec dans son sillage, un excellent Maxime Grésèque, impérial comme ouvreur et chef d’orchestre. A la pause, les Audois ont déjà un avantage flatteur de 16 à 6. A la reprise, la réserve catalane lâche totalement prise. L’ASC ne se prive pas d’augmenter son capital et de s’imposer sur un score sans appel de 44 à 6. Une défaite bien amère pour le centre catalan Thomas Ambert «  Nous étions encore sous la déception de la finale de la Coupe de France. Mentalement, cette défaite nous avait fait très mal, nous n’étions pas dans de bonnes conditions psychologiques, ce qui explique nous sommes passés totalement à côté du match face à Carcassonne. »

 

TOULOUSE –LEZIGNAN : 21-20

 

Toulouse –Lézignan, c’était l’affiche de la finale 2014 remportée haut la main par les Toulousains (38-12) à Perpignan. En championnat lors de la phase qualificative, les Toulousains ont monopolisé les succès. En toute logique, le Toulouse –olympique doit s’imposer sauf que pendant cinq semaines, les Toulousains ont été contraints au repos forcé. Justement, ce manque de compétition a failli être fatal aux Toulousains. En première période, Toulouse parvient à tirer son épingle du jeu et mène (20-12). A la reprise, les organismes haut-garonnais accusent le coup et à la 78ème minute, Lézignan égalise à la faveur d’une pénalité d’ Anthony Carrère (20-20). A la dernière minute de jeu, le Toulouse –olympique négocie parfaitement sa dernière chaîne de tenu et se retrouve à hauteur des 30 mètres audois. Idéalement placé, l’ouvreur toulousain « Jono » Ford claque un drop qui envoie sa formation en finale du championnat. Après avoir frisé la correctionnelle en demi-finale, le Toulouse –olympique a bien négocié la finale. Le 9 mai à Colomiers, il s’est logiquement imposé face à Carcassonne (20-12) et conservé le bouclier qu’il avait brillamment remporté en 2014.

 

 

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?